• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grand Dijon : 380 millions d'euros injectés dans le renouvellement urbain depuis 2004

Le quartier de la Fontaine d'Ouche, à Dijon.
Le quartier de la Fontaine d'Ouche, à Dijon.

Ce vendredi 2 décembre 2016, le protocole de préfiguration de la convention de renouvellement urbain du Grand Dijon a été signé. L'occasion de faire le point sur cette politique : 380 millions d'euros ont d'ores et déjà été injectés dans la rénovation des quartiers populaires.

Par Maryline Barate

380 millions dans le Grand Dijon depuis 2004


Le directeur général de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), Nicolas Grivel, s'est rendu, ce matin, dans le quartier de la Fontaine-d'Ouche, à Dijon, et dans la ville de Chenôve. Ces deux quartiers ont déjà beaucoup évolué dans le cadre du Programme national de rénovation urbaine (PNRU), lancé en 2004 et qui arrivera à son terme en 2020. 380 millions d'euros ont d'ores et déjà été injectés dans la rénovation essentiellement de ces deux secteurs ainsi que dans le quartier des Grésilles à Dijon.

Et après ?


Mais déjà, au Grand Dijon, on pense au deuxième Programme qui prendra le relais après 2020. Le protocole de préfiguration de la convention de renouvellement urbain du Grand Dijon a été signé. Ces trois zones vont continuer leur mue mais avec une priorité donnée au quartier du Mail de Chenôve et au quartier de La Fontaine-d'Ouche à Dijon.

Voici quelques exemples de cette nouvelle phase de rénovation. Une nouvelle tour va être démolie au Mail à Chenôve pour faire place à d'autres types d'habitat. À la Fontaine-d'Ouche, à Dijon, 300 à 350 logements en accession à la propriété vont sortir de terre le long du quai des carrières blanches. L'amélioration de la performance énergétique des appartements est également prévue.

Ailleurs en Bourgogne


Depuis 2004, d'autres quartiers de villes bourguignonnes ont obtenu des crédits au titre du renouvellement urbain : 
  • La Grande Pâture à Nevers : 63 millions d'euros
  • Le Creusot-Montceau  : 124 millions d'euros
  • Chalon-sur-Saône : 139 millions d'euros
  • Autun Saint-Panthaléon : 32 millions d'euros
  • Le Marbé à Mâcon : 112 millions d'euros
  • Les Brichères à Auxerre : 46 millions d'euros
  • Les quartiers Chaillots, Champs d'Aloup et Champs Plaisants : 99 millions d'euros
  • Quartier est, Rive droite, Sainte-Genvière et Saint-Siméon à Auxerre : 89 millions d'euros
  • Mignottes Lafayette à Migennes : 26 millions d'euros


Le reportage de M. Bayce et D. Rabeisen avec :
  • Nicolas Grivel, directeur général de l'ANRU
  • Thierry Falconnet, maire (PS) de Chenôve
  • Mohamed, habitant de La Fontaine-d'Ouche



A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus