ENQUÊTE France 3 Bourgogne. François Rebsamen vers un soutien à Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon

Toutes les sources concordent, François Rebsamen, le maire de Dijon (Côte-d’Or), devrait soutenir Emmanuel Macron dans la course à la présidentielle. L’annonce du ralliement de l’ancien numéro 2 du PS devrait être faite après l’entrée en campagne du chef de l’Etat.

C’est la vague du grand recrutement. Après Eric Woerth, Natacha Bouchart et Nora Berra venus des Républicains, Emmanuel Macron s’apprête à enregistrer le ralliement de François Rebsamen, le maire de Dijon (Côte-d’Or). Selon plusieurs sources contactées ce vendredi 11 février par France 3 Bourgogne, l’ancien numéro 2 du PS devrait annoncer prochainement son soutien au président sortant dans la course à la présidentielle.

Cela faisait plusieurs jours que des rumeurs circulaient sur le potentiel ralliement de ce proche de François Hollande. Pour beaucoup de figures politiques locales, l’annonce de la décision n’est plus qu’une question de jours. "Pour l’instant, rien n’est fait… mais il va le faire", souffle une source dijonnaise. "Il n’y a pas de fumée sans feu", glisse un député LREM qui ajoute que François Sauvadet, président UDI du département de Côte-d'Or devrait lui aussi pencher pour Emmanuel Macron dans la campagne.

François Rebsamen attend la candidature et le programme d'Emmanuel Macron

Selon des observateurs, François Rebsamen attend encore la candidature officielle du président sortant pour officialiser son ralliement. Des sources selon lesquelles l’entrée en campagne d’Emmanuel Macron devrait être annoncée avant l’ouverture du Salon de l’Agriculture. "Ce sera sans doute entre le 20 et le 22 février", croit savoir l’une de nos sources, un parlementaire de Bourgogne.

Contacté par France 3 Bourgogne, François Rebsamen réagit aux rumeurs. "Je suis socialiste. Je reste socialiste. Je ne rejoins pas LREM ni Territoires de progrès. Pour mon vote à la présidentielle, c'est autre chose"

J'ai des points d'accord avec le président mais je reste vigilant. J'attends de voir son programme.

François Rebsamen

François Rebsamen travaille déjà avec d’autres figures de la gauche pour s’engager aux côtés d’Emmanuel Macron. D'après plusieurs sources concordantes, "son engagement ne se fera pas seul. Il ira avec d’autres élus de gauche". Concrètement, le maire de Dijon espère constituer un groupe d’anciens du PS capables de peser sur la future majorité présidentielle.

Emmanuel Macron en campagne... de recrutement

À moins de deux mois du premier tour d’élection, le probable futur candidat mène une stratégie de recrutement de grandes figures politiques originaires de différents partis. S’il a déjà attiré cette semaine Eric Woerth, Natacha Bouchart et Nora Berra, membres des Républicains, siphonnant par la même occasion la droite et Valérie Pécresse, le chef de l’État vise également des poids lourds de la gauche afin d’élargir son spectre électoral. Le tout alors que de nombreux élus quittent le navire PS, miné par les divisions et la campagne d’Anne Hidalgo, pour rejoindre LREM. "C’est le bordel à gauche", lâche un élu du parti de François Mitterrand.

Le PS est un parti sectaire

François Rebsamen – le 17 septembre 2021

Pour beaucoup, le potentiel ralliement de François Rebsamen est tout sauf une surprise. Cela fait déjà plusieurs mois que l’élu bourguignon gravite autour de la sphère LREM. "Il participe déjà à des réunions avec les réseaux macronistes de la Hollandie", confie un observateur critique.

En juillet dernier, l’ancien numéro 2 du PS signe la tribune des maires soulignant le "courage" d’Emmanuel Macron. Le 9 octobre 2021, il est aperçu au congrès de Territoires de progrès, le mouvement rassemblant les membres de l’aile gauche de la majorité présidentielle. Dans un message de soutien au gouvernement, il déclare alors, "nous serons amenés demain à poursuivre des causes communes". L’ancien ministre du Travail dirige également l’année dernière une étude sur la construction de logements en France à la demande de Jean Castex.

Un rapprochement initié par Emmanuel Macron lui-même, qui échange très fréquemment avec le maire de Dijon par message selon nos informations. Plusieurs ministres (Jean Castex, Roselyne Bachelot, Olivier Véran ou encore Marlène Schiappa) sont également venus en visite dans la cité des ducs.

Pour rappel, l'ancien ministre sous François Hollande s'était montré critique vis-à-vis de l'action du chef de l'État au début de son quinquennat. En novembre 2019, il lance notamment : "Il y a un décalage entre les paroles de Macron et les actes sur le terrain". En octobre 2018, il juge également qu'"Emmanuel Macron met en œuvre une politique qu’il n’avait pas annoncée. Il privilégie les plus riches de ce pays".

Le ralliement de François Rebsamen, qui fait partie de la promotion 2022 de la Légion d’honneur, à Emmanuel Macron devrait rabattre les cartes dans l’échiquier politique local. Le maire de Dijon et président de la métropole s’appuie sur une majorité d’élus de gauche. Adjoint délégué à la jeunesse, Hamid El Hassouni a d’ailleurs annoncé soutenir Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.