La douane de Dijon saisit 2,4 kg d'héroïne et 5 kg de paracétamol dans une voiture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon
(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration) © Rémi Dugne - MaxPPP

Ce jeudi 2 décembre, la direction des douanes de Dijon (Côte-d'Or) indique avoir récemment saisi 2,4 kg d'héroïne et 5 kg de paracétamol durant le contrôle d'une voiture. Le conducteur sera jugé le 18 février prochain.

La direction régionale des douanes de Dijon parle d'une "saisie stupéfiante". Ce jeudi 2 décembre, les services douaniers de la ville de Côte-d'Or annoncent avoir saisi 2,4 kg d'héroïne et 5 kg de paracétamol il y a un peu plus d'une semaine.

Le dimanche 21 novembre précisément. Ce jour-là, les agents de la brigade de surveillance des douanes de Dijon procèdent au contrôle d'un véhicule immatriculé en Espagne sur une aire de 'autoroute A31. 

Un conducteur de nationalité espagnole

"L'occupant de la voiture, un homme de nationalité espagnole, déclare venir des Pays-Bas et se rendre à Barcelone", précise la direction régionale des douanes de Dijon dans un communiqué.

En fouillant le véhicule, les agents tombent sur une cache installée entre la banquette arrière et le coffre. Celle-ci contient alors 7 sachets avec de la poudre brune. "Les tests réalisés permettent d'en déterminer le contenu. 2 renferment de l'héroïne pour un total de 2,422 kg et les 5 autres du paracétamol pour un poids d'un peu plus de 5 kg".

Le conducteur contrôlé a alors été remis aux services de gendarmerie. Il a été présenté en comparution immédiate le 26 novembre dernier pour "transport et détention de produits stupéfiants et de médicaments à usage humain sans justificatif régulier".

Le jour de son audience, l'homme a demandé un délai afin de mieux préparer sa défense. L'affaire sera à nouveau jugée le 18 février prochain.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.