Le quartier du stade Gaston-Gérard bouclé à Dijon : pas de panique, c'est une simulation d'attentat terroriste

Ce mardi 28 novembre, une très vaste opération de secours et de forces de l'ordre a lieu autour du stade du DFCO. Il s'agit d'un exercice, une fausse attaque terroriste, impliquant 600 personnes.

Attention si vous habitez près du stade Gaston-Gérard ou si vous y passez régulièrement : ce mardi 28 novembre, une large partie du quartier sera bouclée en raison d'une simulation d'attaque terroriste, menée pour tester la coordination entre les services de secours et d'intervention. 

600 personnes impliquées, plus de 70 "fausses victimes"

Les opérations sont coordonnées par la préfecture de Côte-d'Or, qui a livré quelques détails lors d'un brief presse le 21 novembre. 

Le scénario : à l'occasion d'un match (qui n'aura pas vraiment lieu), une explosion aura d'abord lieu au niveau de la billetterie du stade. Puis, des terroristes armés entreront dans le bâtiment et un "périple meurtrier" commencera, avec des victimes prises en otage dans les loges, nécessitant l'intervention du GIGN. Ces victimes seront "jouées" par 73 étudiants en école d'infirmiers, qui devront simuler des blessures de différentes gravités.

Au total, 600 personnes participent à cette simulation : police, GIGN, militaires, préfecture, secours...  Une enquête sera déclenchée en parallèle avec le parquet de Dijon et la préfecture, pour tester l'efficacité du judiciaire dans ce type d'événement.

La simulation ira jusqu'au bloc opératoire du CHU, avec la prise en charge des victimes fictives. Il faut bien sûr noter que les services de l'hôpital continueront à fonctionner normalement : Nous continuerons bien évidemment notre activité pendant l'exercice. C'est un enjeu dans l'enjeu de pouvoir continuer à assurer nos services tout en gérant cette attaque", indiquait Florent Cavelier, secrétaire général du CHU Dijon Bourgogne, lors du point presse du 21 novembre.

En pratique

Il faut d'abord noter que si vous êtes dans le secteur, vous devriez recevoir une notification "FR ALERT" sur votre téléphone : il s'agit d'un dispositif d'information à la population.

Côté circulation, l'exercice est prévu de 13 heures à 17 heures, mais les perturbations commencent dès le matin.

À partir de 8 heures du matin, le stationnement est interdit dans ces rues : 

  • Boulevard Paul Doumer, des deux côtés, entre la place Victor Schoelcher et la place Gaston Gérard
  • Rue de Montmuzard, au droit du numéro 33, sur 20 places de stationnement
  • Boulevard Trimolet, sur tout le parking de la patinoire

À partir de 12 heures 45, la circulation sera interdite dans ces rues :

  • Boulevard Paul Doumer, entre la place Victor Schoelcher et la Rue Claude Bouchu, dans ce sens
  • Boulevard Paul Doumer, entre la Rue Claude Bouchu et la place Gaston Gérard
  • Rue de Montmuzard, entre la Rue Claude Bouchu et la place Gaston Gérard
  • Rue Dom Edmond Martène
  • Rue François de la Cuisine
  • Boulevard Trimolet, entre la place Gaston Gérard et la place Général Ruffey
  • Boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny, entre la place Général Ruffey et la Rue du stade
  • Boulevard Jeanne d'Arc, entre la Rue Sully et la place Général Ruffey, dans ce sens

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité