Manifestation d'agriculteurs à Dijon : attention, importantes difficultés de circulation à prévoir ce vendredi

La circulation va être perturbée ce vendredi 15 décembre 2023 dans l'agglomération de Dijon. Deux cent cinquante agriculteurs devraient défiler de la Toison d'Or au centre-ville avec une soixantaine de tracteurs. Ils réclament l'accélération des versements de subventions par le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Suite à l'appel du syndicat des Jeunes Agriculteurs de Côte-d'Or, la circulation va être compliquée à Dijon dans la matinée du vendredi 15 décembre. Près de 250 agriculteurs, venus de la Côte-d'Or, de la Nièvre et du Jura, vont manifester avec un cortège d'une soixantaine de tracteurs. Le point de rendez-vous est fixé à partir de 10h au rond-point de la Toison-d'Or. Ils prendront ensuite la route en direction du centre-ville pour rejoindre le siège du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Boulevard Trémouille, vers 11h.

La préfecture de Côte-d'or informe les automobilistes que les difficultés de circulation seront importantes dès 8h dans les secteurs Toison-d'Or et République. Il est conseillé de limiter ses déplacements ou changer d'itinéraire, en évitant autant que possible la LINO et la rocade.

Du retard dans les versements de subventions

Les jeunes agriculteurs dénoncent du retard dans le paiement de subventions. L'état a transféré au Conseil Régional le traitement des dossiers du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) qui verse notamment des aides à l'installation aux agriculteurs. Le traitement des dossiers a pris beaucoup de retard, les agriculteurs se retrouvent en difficulté face à leur banque.

Une solution État-Région pour des mesures exceptionnelles

Dans un communiqué de presse, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Marc Fesneau, le préfet de Région, Franck Robine, et la Présidente de Région, Marie-Guite Dufay, ont annoncé que l’État et le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté allaient mettre en œuvre des mesures exceptionnelles face aux difficultés rencontrées dans le transfert du FEADER et travailler ensemble pour accélérer, dans l’intérêt des agriculteurs, l’instruction et le paiement des dossiers.

Après avoir pris en charge 211 dossiers sur l'ensemble de la région au printemps 2023, l’État va "immédiatement" se charger, à la demande de la Région, de l'instruction du paiement de 250 dossiers FEADER. De son côté, le Conseil régional a engagé, depuis la fin novembre, le recrutement de trois instructeurs FEADER, qui seront mis à disposition de l’État auprès de la DDT de Saône-et-Loire, ce qui permettra, en plus des 250 mentionnés ci-dessus, de traiter davantage de dossiers encore dans le département.

" C'est encourageant mais pas suffisant "

Ces mesures ne convainquent pas le syndicat des Jeunes agriculteurs. Baptiste Colson, Président des JA21, précise que " c'est encourageant, ça répond à une partie du problème. Mais ce n’est pas suffisant. Le Conseil régional ne s’est pas assez préparé. Aujourd’hui, il y a des agriculteurs qui se retrouvent dans la panade car ils attendent du financement ".

Ils iront donc manifester à la séance plénière du Conseil Régional pour faire entendre leurs revendications. Ils espèrent aussi être reçus par le Préfet de région.