• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Meeting de France à l'aéroport Dijon-Bourgogne : la patrouille de France et la Breitling Jet Team voleront ensemble

© NZ / France 3 Bourgogne
© NZ / France 3 Bourgogne

L’aéroport Dijon-Bourgogne accueille une nouvelle édition du Meeting de France dimanche 7 juillet 2019. Ce grand moment de l’aviation civile et militaire sera marqué par la rencontre, en plein vol, de deux patrouilles : la patrouille de France et la Breitling Jet Team. Une première !

Par Antoine Marquet

C’est un événement inédit. Pour la première fois, le dimanche 7 juillet 2019, la patrouille Breitling Jet Team volera en évolution synchronisée avec la Patrouille de France. Un rendez-vous en plein vol qui s’inscrit dans le programme du Meeting de France.

Jacques Bothelin (Breitling Jet Team) et Clément Racine (Patrouille de France) parlent de leur rencontre en plein vol :
La Patrouille de France et Breitling Jet Team voleront ensemble à Dijon au Meeting de France
Jacques Bothelin est le leader du Breitling Jet Team. Clément Racine est le commandant de la Patrouille de France. Le jeudi 27 juin, les deux patrouilles se sont entraînées à la base Dijon-Bourgogne. Ils préparent un show pour le Meeting de France, le dimanche 7 juillet. - NZ et Antoine Marquet
 

Deux des meilleures patrouilles de vol acrobatique

La patrouille Breitling Jet Team est une patrouille acrobatique civile française. Elle réalise des spectacles de voltige aérienne. Sponsorisée par le fabricant de montres suisses Breitling depuis 2003, la patrouille appartient aussi à la société Apache Aviation.
 
Depuis septembre 2014, l'aéroport Dijon-Bourgogne n'accueille plus que de l'aviation d’affaires, de l’aviation de loisirs, du transport sanitaire et du travail aérien (lutte contre les incendies, épandage agricole, photographies aériennes et relevés topographiques. / © Antoine Marquet
Depuis septembre 2014, l'aéroport Dijon-Bourgogne n'accueille plus que de l'aviation d’affaires, de l’aviation de loisirs, du transport sanitaire et du travail aérien (lutte contre les incendies, épandage agricole, photographies aériennes et relevés topographiques. / © Antoine Marquet


La Breitling Jet Team est basée sur l’aéroport civil Dijon-Bourgogne, voisin de l’ancienne B.A. 102 Dijon-Longvic, où l’activité militaire a définitivement cessé le 31 décembre 2016.
 

 

Apache Aviation a été fondée en 1982 par Jacques Bothelin, une grande figure française de l’aéronautique. La société emploie actuellement une vingtaine de salariés, dont 6 pilotes issus de l’Armée de l’air.

La création d’Apache Aviation a permis de mettre en place la patrouille Breitling.

Apache Aviation est connue pour exercer diverses activités aéronautiques : des expériences de voltige en patrouille pour tous les passagers prêts à partager l’expérience unique de la voltige en formation à bord des jets L-39C et des TB-30 Epsilon.
 
Breitling Jet Team : Vol Passager L-39

La société propose aussi des entraînements au vol en formation et des stages de perfectionnement pour les pilotes souhaitant acquérir de nouvelles compétences.

Des jets aux allures de missiles

Apache Aviation est principalement reconnue pour la mise sur pied de sa patrouille acrobatique : la Breitling Jet Team.

La patrouille Breitling est composée, depuis 2003, de 7 avions à réaction de type L-39C Albatros, aux couleurs de l’horloger suisse Breitling. Cette patrouille est la seule patrouille acrobatique civile professionnelle volant sur jets. Ses prouesses ont fait le tour du monde : Europe, Asie en 2013 (Chine, Corée du Sud, Japon, Philippines, Malaise, Singapour, Thaïlande, Russie) et en Amérique du Nord en 2015-2016.

Les L-39C Albatros sont des jets d’entraînement de fabrication tchèque et biplaces. Ce qui leur permet d’effectuer des vols avec des passagers. Les engins sont décrit comme « un excellent compromis entre performance, esthétique, fiabilité et coût d’exploitation ».


Les jets aux lignes noire, gris anthracite et gris métallisé appuient une allure « nerveuse et dynamique », tout en assurant un maximum de visibilité à leurs évolutions en plein vol. Breitling a le sens du détail : chaque jet a été équipé du numéro de chaque pilote, dans la découpe des ailes et des ailerons. Vus du sol, les jets prennent des allures de missiles.

Les jets L-39C Albatros, longs de 12,13 m et d’une envergure de 9,46 m peuvent atteindre une vitesse maximum de 750 km/h en palier, et de 910 km/h en piqué.

Qui sont les pilotes de Breitling ?


Jacques Bothelin est le manager et leader du Breitling Jet Team. Surnommé "Speedy", il est l’un des pilotes d’acrobatie aérienne les plus expérimentés du monde. Il comptabilise plus de 11 500 heures de vol sur 145 types d’avion et 2 800 démonstrations dans 25 pays différents.
 
Jacques Bothelin est le manager d'une équipe de 7 pilotes expérimentés. Ils forment la Breitling Jet Team, la première patrouille acrobatique civile au monde volants sur jets. / © Antoine Marquet
Jacques Bothelin est le manager d'une équipe de 7 pilotes expérimentés. Ils forment la Breitling Jet Team, la première patrouille acrobatique civile au monde volants sur jets. / © Antoine Marquet


Son équipe :
 
  • Bernard Charbonnel, dit "Charbo". Passionné des vieux avions, le pilote a passé près de 8 500 heures en vol. Charbo est un pilote de chasse spécialiste de l’attaque au sol ayant principalement volé sur Jaguar et Mirage 2000N.
     
  • Christophe Deketelaere est "Douky". Avant de rejoindre la Breitling, Douky était pilote de chasse sur Jaguar et Alpha Jet au sein de l’Armée de l’air française. Il affiche 6 200 heures de vol.
     
  • François Ponsot est aussi un passionné de l’aéronautique ancienne. Celui que ses collègues appellent « Ponpon », consacre ses loisirs au pilotage et à la restauration d’avions mythiques. Ponpon totalise 6 500 heures de vol.
     
  • Vincent Marteau dit « Toto », pilote dans l’armée de l’air de 1993 à 2015. Il totalise plus de 4.800 heures de vol au compteur sur Jaguar, Mirage F1, Mirage 2000, Alpha Jet…et maintenant L39 Albatros. Il rejoint la patrouille BJT en 2017.
     
  • Paco Wallaert, "Paco" tout simplement, a été pilote de chasse dans l’Armée française pendant 22 ans. Il a fait partie de la Patrouille de France, puis en a été le coordinateur technique pendant une saison. Il totalise aujourd’hui 4 800 heures de vol.
     
  • Patrick Marchand est "Gaston", un ancien pilote de chasse sur Jaquar et Alpha Jet. Gaston est fort d’une expérience de cinq ans de démonstration en vol au sein des « Raffin Mike », un duo de Jaquar. Il a passé au total 6 100 heures en vol.

La patrouille Breitling s’entraîne entre novembre et mars et effectue une cinquantaine de démonstrations chaque saison. Les meetings aériens, les Grands Prix de Formule 1, mais aussi les rassemblements sportifs sont autant d’événements auxquels Breitling participe.

Les pilotes comptent de nombreuses figures acrobatiques à leur répertoire : séparations, boucle, croisements, 360° en formation canard, apache roll, etc. Les formations se terminent toujours avec un système de feu d’artifice.
La patrouille utilise également un fumigène de type huile de paraffine (un corps solide blanc), qui permet de matérialiser les trajectoires des jets.
 
Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac
C'est presque une chorégraphie. Tous les gestes sont minutieusement réptés en amont pour permettre aux pilotes de Breitling Jet Team d'atterir sur le tarmac de l'aéroport Dijon-Bourgogne. - Antoine Marquet
 

Quelle est la mission de la Patrouille de France ?


La Patrouille de France est considérée comme l’une des plus prestigieuses formations acrobatiques au monde. Depuis 66 ans, les pilotes de celle que l’on appelle désormais « la Grande Dame », évoluent dans le ciel du monde entier.

La PAF est une unité des Équipes de Présentation de l’Armée de l’air. Sa mission ? Représenter l’Armée de l’air. Tous les aviateurs qui œuvrent au quotidien dans l’institution française sont représentés, ainsi que les opérations extérieures et les missions intérieures dédiées à la protection du territoire.

La Patrouille de France se compose de 9 pilotes et 39 mécaniciens, tous issus des escadrons de combat de l’Armée de l’air. Toute cette équipe a vocation y retourner à l’issue de son passage à la PAF.
  

Quelle est l'histoire de la Patrouille de France ?


La première figure, une boucle, est réalisée par Adolphe Pégoud, aux commandes d’un Blériot XI, en septembre 1913. Le vol en patrouille ne naîtra véritablement que quelques années plus tard, pendant la Première Guerre mondiale.

La première patrouille recensée est la patrouille d’Etampes en 1931, comprenant trois Morane Saulnier MS-230. Cette patrouille est créée sur ordre du capitaine Amoroux et par un groupe de moniteurs de l’Ecole de perfectionnement au pilotage.

En 1934, une autre formation se constitue… à Dijon, sous les ordres du capitaine Weiser. Cette patrouille est aussi appelée « Cirque Weiser » puisque ces avions volaient attachés entre eux par des cordes.

La Patrouille d’Etampes rejoindra elle, la base de Salon-de-Provence en 1937 et se fera désormais appeler « Patrouille de l’Ecole de l’air ».
 
La Patrouille de France survole les Eurockéennes de Belfort
Images : Eric Debief

Après la Seconde Guerre mondiale, le capitaine Perrier, vétéran de la Patrouille d’Etampes, forme la « Patrouille de Tours », désignée ensuite comme l’ « Escadrille de Présentation de l’armée de l’air » par le ministère de l’Air.

Par la suite, de nombreuses patrouilles se mettent en place :
  • à Dijon en 1950, la « Patrouille de Vampire »
  • à Friedrichshafen (Allemagne) en 1951
  • « Thunderjet » à Reims en 1952.
De toutes ces patrouilles, c’est la 3e escadre (division) du commandant Delachenal qui sera baptisée « Patrouille de France ». Pendant le meeting d’Alger du 17 mai 1953, Jacques Noetinger est commentateur et clame :

Mesdames, messieurs, la Patrouille de France vous salue ! 


Le 14 septembre 1953, l’état-major approuve juridiquement le nom.

Les premiers meetings de la Patrouille de France à l’étranger sont réalisés en 1956.

En 1957, les mécaniciens installent le premier "pod" fumigène et permettent aux pilotes de s’exercer à des lâchers de fumigènes de couleur tricolore.

Pendant près d’une dizaine d’années, quatre bases se voient successivement confier la Patrouille de France : Dijon, Cambrai, Bremgarten et Nancy.
 
 
© NZ / France 3 Bourgogne
© NZ / France 3 Bourgogne

En 1959, la Grande Dame reçoit de nouvelles directives. La mission de la 2e escadre de Dijon est presque entièrement dévolue à l’entraînement de la Patrouille de France. Des restrictions budgétaires obligent l’état-major à dissoudre de la Patrouille de France en janvier 1964.

Mais l’Ecole de l’air de Salon-de-Provence, qui disposait de sa propre patrouille et qui évoluait en parallèle de la PAF, devient la "seconde" Patrouille de France en février 1964. C’est Pierre Mesmer, ministre des Armées qui officialise cette renaissance.

Depuis, la Patrouille de France stationne sur la base de Salon-de-Provence.

A qui s'adresse le Meeting de France ?

La dernière édition en date du Meeting de France a eu lieu le 9 juillet 2017. Malgré quelques gouttes de pluie, le show aérien a pu être maintenu et a rencontré un franc succès. Cette année, le Meeting veut attirer un public plus familial et promet de "faire rêver" les plus jeunes.
 



Les organisateurs misent donc sur un nouveau programme pour l'édition 2019. La rencontre dans le ciel entre la Patrouille de France et la Breitling Jet Team promet un grand spectacle. 

Rendez-vous le dimanche 7 juillet 2019, à l'aéroport Dijon-Bourgogne pour assiter au Meeting de France


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus