Cet article date de plus de 4 ans

Méningite : plus de 5 400 personnes déjà vaccinées sur le campus de Dijon

Depuis le 4 janvier, 5 400 étudiants et personnels de l'Université de Bourgogne ont été vaccinés contre la méningite. Une opération de vaccination de grande ampleur visant 30 000 personnes doit se poursuivre jusqu'en mars.
Lors de la vaccination des étudiants dijonnais début 2017.
Lors de la vaccination des étudiants dijonnais début 2017.
Plus de 5 400 étudiants et personnels du campus dijonnais de l'Université de Bourgogne ont déjà été vaccinés depuis le 4 janvier contre la méningite, a annoncé vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) qui a lancé une vaste campagne de vaccination après deux cas mortels.

Au total, 5 469 personnes ont été vaccinées, témoignant que "la mobilisation ne faiblit pas" pendant la deuxième phase de la campagne de vaccination, se félicite l'ARS Bourgogne-Franche-Comté dans un communiqué.

Organisée du 9 au 20 janvier, cette deuxième phase concerne quelque 10 000 étudiants et personnels de la faculté de droit et lettres.

L'opération s'étendra ensuite au reste du campus avec un objectif : "interrompre la circulation du germe responsable de trois cas d'infections invasives à méningocoque (IMM) survenus entre octobre et décembre 2016 chez des étudiants, dont deux sont décédés", précise l'ARS.

Environ 30 000 étudiants et personnels du campus dijonnais sont ciblés par le dispositif.

Les étudiants sondés sur leurs réticences

La vaccination est organisée sur le campus et le numéro vert mis en place (0 805 200 550) a enregistré  870 appels depuis le 3 janvier.

Santé Publique France va par ailleurs lancer un sondage sur l'opération auprès des étudiants de l'Université de Bourgogne. Objectif : "mieux appréhender les freins et les leviers d'une action de cette envergure", indique l'ARS.

Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l'environnement, mais se transmet par la salive et il se peut qu'il y ait sur le campus des porteurs sains. Le vaccin utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W).

La France a déjà connu des campagnes de vaccination massives contre la méningite au cours des années 2000, touchant plusieurs centaines de milliers de personnes dans certains départements.

durée de la vidéo: 01 min 22
deuxième phase de vaccination contre la méningite

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méningite santé société