• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mode d'emploi : comment bien jeûner sans mettre sa santé en danger ?

© Pixabay
© Pixabay

Longtemps oublié, le jeûne est à la mode et fait à nouveau parler de lui. Ils sont de plus en plus nombreux à entreprendre une cure de jeûne. Mais se priver de nourriture n’est pas anodin. Fabien Moine, naturopathe, nous explique comment faire sans danger.
 

Par Fatima Larbi

Les sociétés occidentales semblent redécouvrir les vertus du jeûne. De nombreux ouvrages en parlent, les médias s’emparent du sujet et de nombreuses personnes s’y mettent ou se posent la question de jeûner. C’est un phénomène à la mode et la demande est de plus en plus pressante.

Mais comment bien faire ? Dans quel état d’esprit ? Comment jeûner ? Est-ce sans danger ?


Autant de questions qu’il vaut mieux se poser avant de se lancer dans une pratique qui n’est pas anodine pour notre corps et notre santé .

Certains pensent que jeûner est naturel et sans danger mais c’est faux. Ce n’est pas anodin de jeûner. Fabien Moine


Fabien Moine est naturopathe dans le Jura. Cela fait 10 ans qu’il s’intéresse au jeûne, le pratique et fait des recherches sur la question. Il s’est lui-même formé pour accompagner ceux qui souhaitent se lancer.
Des réflexions et une expérience qu'il partage dans un documentaire, "Le jeûne à la croisée des chemins", qui doit sortir en salle en mars 2019.

Il est l’invité de l’émission "Ensemble c’est mieux !" en Bourgogne-France-Comté du lundi 7 janvier 2019 et répond à nos questions.
A quoi sert le jeûne ? Ensemble c'est mieux
En ce qui concerne le jeûne, pour Fabien Moine deux mots s’imposent : prudence et pédagogie.

► Qu’est-ce que le jeûne ?


Dans le dictionnaire, le jeûne est une privation volontaire de calories où seule l’eau est autorisée. Mais il existe plusieurs types de jeûnes.

- Certains vont faire des jeûnes partiels, en continuant à boire des bouillons ou des tisanes, ce qui se rapproche plus de la diète.
- D’autres vont faire le choix de jeûnes intermittents, en alternant périodes de privation avec des phases d’alimentation.
- Certains jeûneront sur un temps court, 1 journée, d’autres sur un temps long, 40 jours rarement plus.

Chacun peut donc s’emparer du jeûne à sa façon.

Cette pratique est présente sur tous les continents, mais à l’origine elle est avant tout spirituelle. Les religions considèrent la privation de nourriture comme un moyen de se rapprocher de Dieu et l’ont donc réglementée (Ramadan, Yom Kippour, Carême…).
 

► Quel est l'impact du Jeûne sur l'organisme ?


Lorsque les cellules sont privées de nourriture, elles s’auto digèrent, voire même s’autodétruisent, pour protéger l’organisme. Un phénomène mis en avant par le biologiste japonais Yoshinori Ohsumi  qui a reçu le prix Nobel de médecine en 2016.

Ce mécanisme, qui a pour nom l’autophagie, permet au jeûne de soigner des maladies et même de ralentir le vieillissement du corps. De nombreuses études sont en cours dans le monde sur ce sujet.

En France la pratique médicale du jeûne n’est pas autorisée et ceux qui la recommandent pour des raisons thérapeutiques sont dans l’illégalité.
Ce n’est pas le cas en Suisse, en Allemagne ou en Russie. Dans ces pays le jeûne peut être thérapeutique et sert d’alternative au "tout médicament". Il est pratiqué dans des cliniques ou des hôpitaux, encadré par des médecins qui l’utilisent pour soigner certaines maladies.

► Que faire avant de commencer un jeûne ?

Jeûner, ce n’est pas que se priver de nourriture ! C’est aussi se retrouver face à soi-même et se poser des questions sur ce qui a amené au souhait de privation de nourriture. 
© Pixabay
© Pixabay
En premier lieu, il faut donc se poser la question "pourquoi veut-on jeûner ?". Il ne faut pas se précipiter, bien se renseigner sur la question, en ayant recours à des ouvrages où à des spécialistes de la question.

Il faut aussi se préparer mentalement et physiquement : manger léger en enlevant progressivement les aliments les plus toxiques pour le corps (tabac, alcool, sucre..).

Comme en France n’importe qui peut encadrer une cure de jeûne, il est fondamental de s’informer sur le cursus et la formation de la personne à laquelle on s’adresse. Le fait qu’elle soit rattachée à une fédération ou qu'elle appartienne au courant "hygiéniste" ou "jeûne et randonnée" peuvent donner des garanties sur son sérieux.

► Doit-on être encadré pour jeûner ?


Un jeûne peut se faire seul, chez soi. Mais comme notre état de santé peut être affecté par une cure de jeûne, Fabien Moine recommande de consulter son médecin avant de se lancer. Il existe aussi des contre-indications au jeûne : diabète, épilepsie, insuffisance rénales, être âgé de moins de 18 ans ou plus de 70…

Pour lui, au-delà de 2 jours de jeûne,  il est préférable de se faire accompagner par un professionnel qui veillera à ce que tout se passe bien. La privation de sucre (diète cétogène) occasionnée par le jeûne oblige l’organisme à fabriquer des "corps cétogènes" qui peuvent entraîner des effets toxiques.

En France il n’est pas possible de suivre une cure de jeûne dans une clinique ou un hôpital, pour cela il faut aller à l’étranger. Par contre, il existe chez nous de nombreux centres de jeûne, entre 150 et 200, dont la qualité et le sérieux varient. L’absence de réglementation occasionne d’importants écarts de niveau et d’approches (philosophiques, religieuses, spirituelles…).

► Comment terminer un jeûne ?


Pour Fabien Moine, l’arrêt est le moment le plus délicat du jeûne.

Je n’ai encore vu personne craquer pendant un jeûne, c’est plutôt facile. Ce qui est compliqué c’est de régler ses troubles alimentaires. Si on recommence à manger de façon frénétique, cela peut même être dangereux. Fabien Moine


Et si on se réalimente mal, trop, ou trop rapidement, il y a un risque de prise de poids ou de perte des bienfaits de la privation de nourriture.

Si le jeûne est seulement un produit de consommation, cela ne sert à rien. Fabien Moine

 
Jeûne : les erreurs à éviter
C’est pour tout cela qu’il est important de prendre le temps de bien réfléchir avant de commencer un jeûne,  de comprendre pourquoi on le fait,  afin de changer son hygiène de vie et ne pas retomber dans ses anciens travers.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Démission de Michel Rotger

Les + Lus