Des chercheurs de Bourgogne rejoignent un réseau international sur l’alimentation et le cerveau

Des chercheurs du monde entier travaillent sur les liens entre l’alimentation et le cerveau
Des chercheurs du monde entier travaillent sur les liens entre l’alimentation et le cerveau

Un réseau de recherche international sur les effets de l’alimentation sur le cerveau (Food4BrainHealth) vient de voir le jour. On y trouve notamment des chercheurs de l’université de Bourgogne et d’Agrosup Dijon.
 

Par B.L.

Quels sont les effets de la nutrition sur le cerveau ? Quels aliments faut-il privilégier pour garantir un bon fonctionnement cérébral ?
Autant de questions qui sont de plus en plus primordiales, compte tenu de l’allongement de la durée de la vie.

Un des enjeux est notamment de prévenir les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson par exemple. Des pathologies très invalidantes qui touchent de plus en plus de personnes.
 

A quoi va servir le réseau Food4BrainHealth ?


Cela fait plusieurs années que des équipes de recherche canadiennes et françaises travaillent ensemble sur les liens entre l'alimentation et la santé du cerveau.
Elles viennent de franchir un nouveau pas en créant le réseau Food4BrainHealth - Nutrition and brain health, from predictive biology to disease prevention and treatment.

Ce réseau de recherche international a pour but d’encourager "les échanges sur des avancées scientifiques et méthodologiques". Il doit permettre aussi de contribuer à "une formation internationale de la relève en recherche" et de "stimuler les collaborations bilatérales et multilatérales".

Le réseau Food4BrainHealth sera coordonné par Sophie Layé, directrice de recherche à l’Inra, et par Frédéric Calon, professeur à l’Université Laval, au Canada.

 

 

Qui sont les membres du réseau Food4BrainHealth ?


Au total, treize partenaires vont unir leurs forces au sein du réseau de recherche international Food4BrainHealth.

Pour la France, on trouve l’Inra, l’université de Bordeaux, l’Institut National Polytechnique de Bordeaux, l’université de Bourgogne, le CNRS, AgroSup Dijon et AgroParisTech en France.

Pour le Canada, les membres du réseau sont l’université Laval, l’université de Sherbrooke, l’université McGill, l’université de Toronto, le centre hospitalier de l’université de Montréal et le Douglas Hospital Research Centre.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus