Noël : les cadeaux d'occasion ont la cote dans les magasins spécialisés à Dijon

Plus écolos et économiques, les achats de seconde main trouvent, de plus en plus, une place de choix sous le sapin. Crise oblige, de nombreux Français font attention à leurs dépenses et se tournent vers ce type de magasin, comme par exemple à Dijon.

Certains Dijonnais profitent de la vente de seconde main pour leurs courses de Noël, à l'image de Maxime. Chaque année, il fait ses achats pour les fêtes de fin d'année dans une boutique de produits d'occasion, à l'est de Dijon.

"On peut trouver des objets qu'on ne trouve pas sur internet et c'est moins cher évidemment. Quand je vois que je peux trouver, ici, un DVD à un euro alors qu'il est à 40 euros dans d'autres enseignes, je ne vois pas trop l'intérêt", explique cet habitué. À l'approche des fêtes, 100 clients achètent, chaque jour, leurs cadeaux dans cette enseigne. Contre 60 à 70 le reste de l'année.

Une alternative face à l'inflation 

Serge Cholewa, gérant de la boutique Cash Converters à Dijon, a constaté que la seconde main était de plus en plus dans l'air du temps. "Notre enseigne s'est installée en Côte-d'Or en 1997 et au fil des années, la clientèle a évolué. Aujourd'hui, on touche toutes les tranches d'âge", explique-t-il. 

En période de crise, la vente d'occasion dans cette enseigne plaît aux clients. Avant d'être mis en vente, le produit est testé pour s'assurer sa bonne fonctionnalité. Il est ensuite mis sous garantie. "Ils apprécient ces deux choses-là", souligne Serge Cholewa. Et le rayon star de son magasin est celui... du jeu vidéo. Après les fêtes, la vente dans ce domaine représentera environ 30 % du chiffre d'affaires de son magasin. 

Cela devient de plus en plus dur de faire les cadeaux de Noël. Il y a cinq ans en arrière, c'était moins difficile ...

Cliente de Cash Converters à Dijon

C'est ce que vient acheter Virginie ce matin. Pour elle, l'occasion est le moyen de concilier esprit de Noël et petites économies en temps d'inflation. "La vie est tellement chère, on doit chercher des solutions alternatives tout en faisant plaisir à nos enfants avec les moyens du bord", explique cette Dijonnaise. 

Une autre alternative de seconde main 

"Je vous apporte des vêtements". En temps de fête, Martine donne des produits inutilisés à La Recyclade Bourroches, à Dijon. "On remet en circuit des articles qu'on utilise pas et cela rend service les personnes dans le besoin", affirme l'adhérente. 

La boutique lancée il y a cinq ans profite de Noël pour toucher aussi un nouveau public. Elle fait la promotion de ses produits sur les réseaux sociaux. "Toutes les personnes qui achètent du neuf habituellement, on leur dit aussi qu'il y a de jolies choses en seconde main et à petit prix", souligne Laurence Favier, employée de La Recyclade. 

Selon un sondage Harris interactive, un Français sur deux se dit prêt à acheter un cadeau de seconde main pour Noël cette année.