Route du Rhum : Maxime Cauwe, le skipper originaire de Dijon, vient de franchir la ligne d'arrivée

Publié le
Écrit par Auberi Verne .

Maxime Cauwe, qui a grandi à Dijon (Côte-d'Or), est arrivé ce mercredi 30 novembre à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Pour sa deuxième participation à la Route du Rhum, le skipper s'est offert la 34e position en Class40.

Les dernières heures ont été difficiles à cause du manque de vent. Mais ça y est : ce mercredi 30 novembre à 4h17 heure locale (9h17 heure de Paris), Maxime Cauwe est enfin arrivé à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Le skipper originaire de Dijon (Côte-d'Or) termine ainsi cette douzième édition de la Route du Rhum à la 34e position dans la catégorie Class40.

Il termine sa première transatlantique en solitaire

Si le navigateur participait pour la deuxième fois à la Route du Rhum, il s'agit de sa première transatlantique en solitaire réussie (il avait en effet abandonné il y a quatre ans). Parti de Saint-Malo le 9 novembre dernier, il termine donc la transatlantique en très exactement 20 jours, 19 heures, 2 minutes et 50 secondes. Soit un peu plus de six jours après le vainqueur en Class40, Yoann Richomme.

► À LIRE AUSSI - ENTRETIEN. Du lac Kir à l'Atlantique : le skipper Maxime Cauwe, originaire de Dijon, participe à sa deuxième Route du rhum

Pour rappel, Maxime Cauwe avait déclaré à France 3 Bourgogne, quelques jours avant son départ, vouloir "finir dans les deux premiers tiers de [s]a catégorie". "La Class 40, c'est une catégorie qui regroupe à la fois des pros et de grosses écuries, comme Yoann Richomme qui va faire le Vendée-Globe, Kito de Pavant, Xavier Macaire qui est un grand nom du Figaro... Et aussi des gens qui font cela sur leur temps libre, qui ont moins d'ambition", expliquait-t-il. Pari réussi donc, pour celui qui vient lui-même de passer professionnel.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité