• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Site nucléaire de Valduc : un exercice de sécurité pour se préparer à une pollution radioactive

A 6 kilomètres autour du site nucléaire (dont voici l'entrée, photo), les riverains sont appelés à rester confinés chez eux. / © Valentin Pasquier / France 3 Bourgogne-Franche_Comté
A 6 kilomètres autour du site nucléaire (dont voici l'entrée, photo), les riverains sont appelés à rester confinés chez eux. / © Valentin Pasquier / France 3 Bourgogne-Franche_Comté

La sirène du site de Valduc (Côte-d'Or) a résonné trois fois, mercredi 5 juin, pour un exercice de sécurité. Le site d'entretien et de recherche nucléaire réalise ces simulations pour préparer ses employés et les villages environnants à une éventuelle pollution radioactive.

Par Valentin Pasquier

La sirène du site nucléaire du Valduc (Côte-d'Or), situé à 40 kilomètres de Dijon, a retenti dans la campagne environnante ce mercredi 5 juin. Pas de panique : bien qu'aucun accident n'ait été enregistré depuis l'implantation du centre dans les années 1950, le commissariat à l'énergie nucléaire (CEA) réalise ce jour une simulation de pollution radioactive majeure.

Ce exercice, appelé plan particulier d'intervention, est effectué tous les quatre à cinq ans, lors de la mise à jour des normes de sécurité du site. "Il s'agit de réagir à une dispersion de substances radiologiques dans l'environnement à la suite d'un accident sur le site," indique le CEA. Les 1 500 salariés - et notamment ses équipes médicales - la préfecture, les pompiers et l'Institut d'introspection et sûreté nucléaire (IRSN) seront mis à contribution, mais aussi les riverains du site.
 
 

S'enfermer à l'intérieur

Près de 1 100 Bourguignons, résidant dans un périmètre de moins de 6 kilomètres du Valduc, devront jouer le jeu. Huit villages (Léry, Le Meix, Lamargelle, Salives, Frénois, Poiseul-la-Grange, Moloy, Échalot) sont concernés. Lorsqu'ils entendront la sirène sonner trois fois, ces habitants devront se réfugier au plus vite dans un bâtiment, en y fermant les portes et les fenêtres et en coupant la ventilation. L'alarme est déclenchée entre 9 et 17 heures.

Nul ne doit se déplacer ou téléphoner (sauf pour le numéro vert mis en place). En cas de réel accident nucléaire, il sera interdit de consommer toute production potagère : les fruits et légumes du jardin pourraient être contaminés par la radioactivité.

Le site du Valduc, installé à Salives (Côte-d'Or), est un site de production et de recherche nucléaire. Il entretient notamment tout le stock national de plutonium, ce qui représente plusieurs tonnes.
 




 

Sur le même sujet

Côte-d'Or : faut-il s'inquiéter de la faible radioactivité de l'eau potable près du CEA Valduc ?

Les + Lus