Site nucléaire de Valduc : un exercice de sécurité pour se préparer à une pollution radioactive

A 6 kilomètres autour du site nucléaire (dont voici l'entrée, photo), les riverains sont appelés à rester confinés chez eux. / © Valentin Pasquier / France 3 Bourgogne-Franche_Comté
A 6 kilomètres autour du site nucléaire (dont voici l'entrée, photo), les riverains sont appelés à rester confinés chez eux. / © Valentin Pasquier / France 3 Bourgogne-Franche_Comté

La sirène du site de Valduc (Côte-d'Or) a résonné trois fois, mercredi 5 juin, pour un exercice de sécurité. Le site d'entretien et de recherche nucléaire réalise ces simulations pour préparer ses employés et les villages environnants à une éventuelle pollution radioactive.

Par Valentin Pasquier

La sirène du site nucléaire du Valduc (Côte-d'Or), situé à 40 kilomètres de Dijon, a retenti dans la campagne environnante ce mercredi 5 juin. Pas de panique : bien qu'aucun accident n'ait été enregistré depuis l'implantation du centre dans les années 1950, le commissariat à l'énergie nucléaire (CEA) réalise ce jour une simulation de pollution radioactive majeure.

Ce exercice, appelé plan particulier d'intervention, est effectué tous les quatre à cinq ans, lors de la mise à jour des normes de sécurité du site. "Il s'agit de réagir à une dispersion de substances radiologiques dans l'environnement à la suite d'un accident sur le site," indique le CEA. Les 1 500 salariés - et notamment ses équipes médicales - la préfecture, les pompiers et l'Institut d'introspection et sûreté nucléaire (IRSN) seront mis à contribution, mais aussi les riverains du site.
 
 

S'enfermer à l'intérieur

Près de 1 100 Bourguignons, résidant dans un périmètre de moins de 6 kilomètres du Valduc, devront jouer le jeu. Huit villages (Léry, Le Meix, Lamargelle, Salives, Frénois, Poiseul-la-Grange, Moloy, Échalot) sont concernés. Lorsqu'ils entendront la sirène sonner trois fois, ces habitants devront se réfugier au plus vite dans un bâtiment, en y fermant les portes et les fenêtres et en coupant la ventilation. L'alarme est déclenchée entre 9 et 17 heures.

Nul ne doit se déplacer ou téléphoner (sauf pour le numéro vert mis en place). En cas de réel accident nucléaire, il sera interdit de consommer toute production potagère : les fruits et légumes du jardin pourraient être contaminés par la radioactivité.

Le site du Valduc, installé à Salives (Côte-d'Or), est un site de production et de recherche nucléaire. Il entretient notamment tout le stock national de plutonium, ce qui représente plusieurs tonnes.
 




 

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus