#studio3 : Foxeagle, le rock intimiste au féminin

Publié le

La rockeuse dijonnaise Foxeagle propose des morceaux lancinants et sombres. Elle rêve que les musiciennes soient plus nombreuses à saturer le son des guitares électriques.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Foxeagle est venue seule dans notre studio #studio3. Après une adolescence lyonnaise à jouer dans des groupes punk rock, la jeune femme de 36 ans a décidé de sortir du bois et de prendre son envol. 

La chanteuse, guitare à la main, assume son univers sombre et ses longs morceaux de rocks destructurés : "J'avais un groupe punk-rock avant. Quand mes musiciens sont partis, j'ai décidé de poursuivre dans une direction plus intimiste. "

Emilie Célarier, de son vrai nom, a appris la guitare, la basse et la batterie en autodidacte. Elle est ensuite passée au conservatoire de Lyon pour apprendre comment mener son projet artistique.

Son EP Waves on water

Un premier EP, éponyme et fabriqué à la maison, sort en mars 2019. Il s'appelle simplement Foxeagle et est illustré par une gravure en noir et blanc du XVIIIe siècle, rappelant l'univers de Gustave Doré et de Jean La Fontaine.

Le second Waves on water est sorti en octobre 2020. Il est né à partir d'octobre 2019 et a mûri pendant le confinement : "J'ai passé tout mon confinement à terminer la composition, les textes des titres et tous les arrangements. Dans cette période assez étrange, j'ai pu me concentrer sur ma musique." Cela ancre l'album dans une période angoissante.

L'album était déjà parti pour être sombre. Mais, même je n'avais pas la liberté physique, j'ai pu trouver, à travers le fait de faire de l'Art, un espace de liberté avec ce disque."

la chanteuse rock Foxeagle

Foxeagle y a enregistré tous les instruments (guitare, claviers, batterie) au studio Triphon de Dijon, désormais sa ville d'attache. 

Waves on water... Ce titre est dû à l'attirance de Foxeagle pour le mouvement des vagues, cyclique, fait de hauts et de bas, comme la vie. Son nom de scène aussi évoque ces antagonismes qui lui sont chers.

Pour moi, cela symbolisait l'idée qu'il y ait deux forces en opposition qui s'unissent. Quand ces forces-là s'unissent, cela permet d'accomplir des choses plus grandes que nous au quotidien.

la chanteuse rock dijonnaise Foxeagle

L'univers de la chanteuse est sombre. Sa guitare accordée en mode mineur et ses rythmes lancinants évoquent le désespoir et le trouble. "The void" assume cette attirance pour le vide qui la saisit parfois. Ces chansons à fleur de peau naissent toujours d'un élan intime : "Je pars d'une émotion, de quelque chose de sincère. Cela produit des titres plutôt longs avec des structures non académiques (pas couplet, refrain, couplet). J'aime aussi les expérimentations sonores" explique-t-elle. Le courant Noise rock n'est jamais loin.

Parmi ses influences, Foxeagle cite les Français de The psychotic Monks mais surtout la chanteuse américaine Shannon Wright. Cette rockeuse emprunte à Nick Cave autant qu'à Janis Joplin. Elle a travaillé avec les chanteuses françaises du duo Mansfield.TYA. Le violoncelle en moins, c'est à elles que l'on pense si l'on cherche une sororité avec Foxeagle.

Des projets éclectiques

Avec sa nouvelles chanson baptisée "The shore" (le rivage), Emilie avoue boucler un cycle. Elle nourrit de nombreux projets. En avril, elle participera, à Besançon, au dispositif Musiciennes au bastion qui soutient les artistes femmes et issues des minorités de genre qui portent un projet dans le domaine des musiques actuelles et souhaitent le développer. 

Ensuite, elle s'attèlera à reformer un groupe pour ses prochaines scènes.

D'ici l'été, elle espère aussi lancer un nouveau label avec des musiciens de la région pour produire la musique qu'elle aime, celle qui "ne passe pas forcément à la radio". Il devrait s'appeler "Joie mineure". Son objectif sera aussi promouvoir "les musiciennes qui font du rock". 

Pour moi, c'est important d'œuvrer pour la diversité.

Foxeagle, rockeuse dijonnaise

Mesdames, à vos guitares, à vos amplis, le rock n'attend qui vous !

▶ Découvrez d'autres artistes sur le plateau d'#studio3

#studio3 a été réalisé par les équipes de France 3 Bourgogne :

  • Mise en images : Cyrille Fouquin
  • Techniciens vidéo : Vincent Chapuis et Antoine Dutot
  • Son : Arnaud Tock et Nicolas Tupinier
  • Lumières : Jean Picard
  • Cadreurs : Jean-Philippe Beulaygue et Thierry Meyer
  • Scripte : Nathalie Rabouh
  • Infographie : Emmanuel Picaut
  • Montage : Rachel Nectoux
  • Chargée d'édition numérique : Nathalie Zanzola
  • Journaliste : Tiphaine Pfeiffer