• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

De Dijon à Skopje : Suivez l’aventure Convergence Balkans

© Joe Fernandez
© Joe Fernandez

Le top départ sera donné le lundi 6 mai 2019 à Dijon. L’équipe française de Convergence Balkans prendra la route pour la première étape du projet : Skopje, en République de Macédoine du Nord. France 3 Bourgogne vous propose de suivre les aventuriers dans un carnet de voyage.

Par Antoine Marquet

Le projet est porté par l’association Magna Vox et soutenu par de multiples partenaires. 34 jeunes sont invités à converger ensemble successivement vers trois pays, trois villes d’Europe : Skopje en Macédoine, Dijon en France, et Patras en Grèce. Avec leur spécialité (musique, cuisine, journalisme, sciences politiques), ils sont invités à une démarche de réflexion sur les problématiques migratoires, le futur de l’Union Européenne, la nécessité des modes participatifs et l’écologie.

Du 6 au 13 mai, l’équipe de Convergence Balkans posera ses valises à Skopje. France 3 Bourgogne s’associe à l’aventure. Avec « Carnet de voyage », vivez l’aventure comme si vous y étiez.

« On est tous européens, mais nos cultures sont tellement différentes »


Sam est à l’initiative du projet. Il travaille à La Vapeur, à Dijon, et a commencé à travailler sur Convergence Balkans il y a environ un an. Petit à petit, il a constitué son équipe pour donner plus d’ampleur à l’aventure.
 
Convergence Balkans : le carnet de voyage de Sam

A 39 ans, il est arrivé à un moment de sa vie où il se pose énormément de questions sur son pays, son Europe, et leur avenir. Surtout dans un contexte d’élections européennes.

Il a choisi Skopje en Macédoine car la ville est jumelée avec Dijon. La Macédoine n’est encore pas membre de l’Union Européenne mais « on lui souhaite ». Là où la France est à l’initiative de la naissance de l’UE, la Grèce « en est le berceau ». A ses yeux, la Grèce est le point parfait de convergence entre deux mondes : l’Orient et l’Occident. Patras, dernière destination des équipes de Convergence Balkans, est la deuxième ville portuaire du pays. Qui dit ville portuaire dit porte d’entrée pour les migrants. Tout comme à Skopje, les camps y sont nombreux et surtout dans une situation d’ « urgence ».

Sam a aussi décidé de créer Convergence Balkans pour la rencontre des cultures. La musique et la cuisine sont donc deux thèmes, deux points de rencontre évidents.

« Si chacun fait quelque chose, ça finira par donner quelque chose de plus grand »

Pour Eva-Marie, en service-civique à l’association MagnaVox, c’est l’actualité qui l’a poussée à rejoindre Convergence Balkans. Sensible aux problèmes migratoires, elle a lu et entendu beaucoup de choses sur la situation des réfugiés en Macédoine et en Grèce.
 
Convergence Balkans : le carnet de voyage d'Eva-Marie

Eva-Marie part en tant que journaliste. Elle aura aussi pour mission de coordonner l’équipe de neuf journalistes : trois français, trois grecs et trois macédoniens.
Avec ses journalistes, la jeune femme de 23 ans souhaite mettre en avant les initiatives positives mises en place. « Les gens ont déjà conscience de ce qui ne va pas en Europe ». L’objectif des journalistes de Convergence Balkans sera donc de montrer tout ce qu’il y a de positif.

« Aujourd’hui, on est plus dans l’action que dans la prise de conscience » déclare-t-elle. Eva-Marie mise sur les actions collectives et locales pour un futur meilleur, ce qu’elle appelle « la démarche du colibri ». « Si chacun fait quelque chose, ça finira par donner quelque chose de plus grand ».

« C’est un projet qui ne se présente pas deux fois »

Elodie est la seconde journaliste de l’équipe française. Une envie de voyager et de voir ce qu’il se passe ailleurs, « et ailleurs ce n’est pas forcément partir très loin », a poussé la jeune femme à rejoindre le projet. Touchée particulièrement par les problématiques migratoires, elle est curieuse de voir comment d’autres pays européens gèrent le phénomène.
 
Convergence Balkans : le carnet de voyage d'Elodie

Elodie attend aussi de l’aventure un échange des compétences professionnelles. Les journalistes reconstitueront trois trios, formés d’un membre de chaque pays. Ils ne passeront à chaque fois pas plus d’une semaine à Skopje, Dijon et Patras, et devront donc très vite apprendre à communiquer et travailler ensemble.

« On part pour échanger, il faut qu'on arrive à tous vivre ensemble »

C’est sur ce "travailler ensemble" que vont veiller Anaïs et Camille. Toutes deux sont chargées de mission et auront en charge la logistique du projet. En dehors de la gestion des plannings, les deux jeunes femmes, toutes deux en service-civique à MagnaVox auront à cœur de faire en sorte que personne ne se sente « mis de côté ».
Elles devront aussi préparer les sujets des journalistes, réfléchir aux ateliers des musiciens et mettre en place le réseau des cuisiniers : rencontre avec des producteurs locaux, où faire leur marché.
 
Convergence Balkans : le carnet de voyage de Camille et Anaïs


Camille a fini ses études et peut maintenant faire ce qu’elle veut. Convergence Balkans s’est présenté au bon moment. L’engagement est de taille mais « nécessaire, car ce sont des sujets d’actualité qu’on ne peut pas éviter ».

Anaïs rejoint sa collègue sur ce point. La dimension internationale l’intéresse tout particulièrement. « Trouver des solutions entre nous, c’est bien. Mais en discuter et en trouver d’autres avec des personnes qui vivent dans le même espace européen que nous, c’est mieux ».

« Ils n'ont pas conscience encore de ce qu'ils vont vivre »


Claudia Philipps rejoint l’équipe de Convergence Balkans en tant que coach musical. Elle est coordinatrice du département "musique actuelle" de l’Ecole Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté et se dit « touchée par les problématiques abordées ». Surtout l’écologie… « Si on a plus de planète, plus rien n’a de sens ».
 
Convergence Balkans : le carnet de voyage de Claudia


A Skopje, Dijon et Patras, Claudia chapotera les jeunes musiciens. « On va voir où ils en sont, quelles sont leurs demandes et les aider à avancer. » Attention, ce n’est pas de la direction artistique, mais bien de l’accompagnement. Claudia espère voir naître une collaboration inédite entre les trois groupes de musique

Suivez l'aventure avec France 3 Bourgogne

France 3 Bourgogne vous propose de suivre l'aventure Convergence Balkans de chez vous. Tout au long du voyage, retrouvez la suite des carnets de voyage des participants, des vidéos et des photos sur le site internet et sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram).

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer