• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Tom Grundmann, qui a passé 31 heures en plongée sous-marine à Dijon, est décédé

Tom Grundmann dans une piscine lors d'un record à Morzine, en Haute-Savoie / © France 3
Tom Grundmann dans une piscine lors d'un record à Morzine, en Haute-Savoie / © France 3

Tom Grundmann est décédé mardi 12 décembre, alors qu'il procédait à l'entretien de son bateau. Il a réalisé un exploit à la piscine de Dijon lors du week-end du Téléthon en tenant plus de 31 heures sous l'eau.

Par Valentin Chatelier

Le plongeur Tom Grundmann est décédé à 44 ans, mardi 12 décembre, annonce la Fédération française d'études et de Sports Sous-Marins (FFSEM) de Haute-Savoie.

"[Il] vient de décéder aujourd'hui alors qu'il procédait à l'entretien de son bateau, hors de toute action de plongée", indique le communiqué diffusé mardi soir. Il était au bord du lac Léman, à Sciez. Tom Grundmann était le fondateur et l'animateur de l'école de plongée "Les P'tites Bulles", à Sciez (Haute-Savoie).

"Sa mort n'est pas liée à son record", selon le Jean-Pierre Guerret, président du comité départemental de la FFESSM de Haute Savoie. Elle est dûe à un problème cardiaque. "Il n'y a pas de raisons de faire des recherches médicales sur ce sujet", précise-t-il.

Il était resté immergé plus de 31 heures sous l'eau en plongée sous-marine, à la piscine olympique de Dijon, le 8 et 9 décembre, pour battre le record d'autonomie complète sous l'eau. Une perfomance réalisée dans le cadre du Téléthon. Pour l'occasion, le plongeur avait apporté 8 bouteilles d'air compressé sous l'eau. Il communiquait avec l'extérieur à l'aide d'une système de plaquettes et d'un crayon.

"Au-delà du record personnel, il s’agissait surtout pour lui de participer activement au Téléthon en apportant indirectement une contribution financière remarquée pour la recherche médicale", fait savoir la Fédération.

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus