“Tout le monde nous attendait” : ils rouvrent un restaurant fermé depuis plus de 15 ans à la campagne

durée de la vidéo : 00h01mn53s
“On a sauté sur l’occasion” : ils rouvrent un restaurant fermé depuis plus de 15 ans à la campagne ©Emmanuel Pinsonneaux / David Segal / France 3 Bourgogne

Kamel et Karine ont racheté un vieux café-restaurant fermé depuis 15 ans à Recey-sur-Ource (Côte-d'Or) il y a deux ans. Depuis, le restaurant a trouvé sa place dans une région peu fournie en points de restauration et les clients sont au rendez-vous.

L'insription "Hôtel de la gare" sur la devanture est encore marquée par le passage du temps, mais à l'intérieur, les clients affluent.

Kamel et Karine ont redonné un lieu de vie au village. En mai 2022, ce couple a racheté un vieux café-restaurant, situé en face de l'ancienne gare de Recey-sur-Ource,en Côte-d'Or. Fermé depuis plus de 15 ans, l'établissement a depuis ressucité pour devenir un lieu très apprécié des habitants.

Le retour aux cuisines

Derrière les fourneaux, Kamel s'affaire. Ce cuisinier de métier savoure chaque instant dans son restaurant. "Il a toujours voulu revenir à son métier d’origine : la cuisine", assure Karine, sa conjointe.

"J’ai fait 15 ans de cuisine un peu partout", poursuit l'intéressé. "J’ai fait un peu le tour de la France. Après j’ai fini à la mairie de Dijon, j’y ai fait six ans et j’ai eu envie de changer. J'avais envie de quitter la ville. On est venus à la campagne et après j’ai dit “pourquoi ne pas faire ma propre entreprise ?” On s’est lancés comme ça, au début juste avec des fruits et légumes du jardin, des produits bio et un peu de cuisine à emporter."

Celui qui s'était reconverti en tant que primeur depuis plus de 10 ans nourrissait depuis longtemps le projet d'ouvrir son propre restaurant. Le vieux bâtiment de l'hôtel de la gare lui a toujours fait de l'œil. "Ça fait longtemps que j'étais sur l’occasion pour racheter l’affaire ici ,avec la dame qui était là, et ça s’est fait. On a sauté directement sur l’occasion, l’emplacement est bien, il y a de la place et c’est une bonne cuisine bien équipée.”

Un succès logique

Karine l'affirme sans hésiter, le café-restaurant a du succès. "Ça se passe super bien, on était très attendus et les clients sont au rendez-vous tout le temps, midi et soir", confie-t-elle entre deux services.

“Ça marche pas mal, parce qu’il n’y a rien dans la région", complète Kamel. "C’est une région un peu oubliée de la Côte-d’Or. Mais il y a de tout, du passage, un peu de jeunesse... On est content de ce qu’on a fait. Il y a de la demande, tout le monde nous attendait.”

De l'autre côté du comptoir, les papilles sont ravies. "Dans le coin, pour manger, il faut faire des kilomètres", regrette un client qui habite le coin et est déjà venu quatre ou cinq fois. "Châtillon-sur-Seine, Is-sur-Tille, Langres, Chaumont... Il n'y a rien de plus près. Ici on est sur place, c'est très bien et ça nous évite de faire des kilomètres."

Le restaurant propose aussi des sandwiches et des kebabs, tout en maintenant l'activité de primeur en parallèle. Avec cette offre diversifiée, les propriétaires espèrent bien réussir à durer dans le temps.