En Saône-et-Loire, cette boulangerie sans repreneur laisse les habitants désabusés

Cela fait trois mois que la boulangerie de Virey-le-Grand (Saône-et-Loire) a baissé définitivement son rideau, à la suite d'une liquidation judiciaire. Commerce essentiel pour le centre-bourg, les habitants sont dans l'attente d'un repreneur.

Les commerces en village sont essentiels à la vie d'un village. À Virey-le-Grand, les 1400 habitants n'ont plus de boulanger depuis 3 mois, et ils attendent avec impatience un repreneur.

Une mairie prête à accueillir un repreneur

La fermeture de la boulangerie est survenue sans prévenir. "C'est une vraie déception, soupire le maire (LNC) de Virey-le-Grand, Guillaume Thiébaut. Le boulanger était plein d'ambition et il souhaitait développer l'activité. Il a rencontré des difficultés, plutôt liées à la gestion qu'à la qualité du pain. On a été très surpris de découvrir début janvier que ça s'arrêtait".

Alors que l'élu assure que sur sa commune "tout fonctionne bien, les commerces sont déjà présents."

Critère rassurant, le commerce est propriété de la commune. Le maire confirme que "la commune est propriétaire des murs de boulangerie et du restaurant attenant. Il y a un logement de fonction à l'étage. Tout a été rénové au cours des 5 dernières années, nous avons rénové le fournil."

Autre argument pour favoriser l'attractivité, un loyer très bas : "On propose un loyer de 1500 euros par trimestre avec logement de fonction."

Pour l'instant, le commerce est en liquidation judiciaire. "La liquidation est entre les mains du liquidateur, soit c'est une reprise du fonds du commerce, soit sur une vente aux enchères du matériel. On souhaite une reprise le plus vite possible." 

Attachement des habitants pour leurs commerces

Depuis mars, Virey-le-Grand a mis en place un dépôt de pain devant la mairie, deux jours par semaine, le mercredi et vendredi, avec un boulanger de la commune voisine de Gergy. Et cela fonctionne plutôt bien, les habitants de Virey-le-Grand sont enthousiastes : en 20 minutes, ce jour là, tous les produits de la camionnette ont été vendus.

La vendeuse qui vient de Gergy fait le constat, regardant sa camionnette presque vide : "il m'en manquait !"  Quant à ses clients, elle en est ravie : "On a des habitués. Les gens sont agréables et accueillants !"

A l'épicerie voisine, la vendeuse déclare que "la boulangerie marche en complément, comme le bar-restaurant à côté. C'est un complément pour les gens de Virey. Au sein du village, on a la chance d'avoir des commerces de proximité, alors qu'on est proches de Chalon. Ce n'est pas dans tous les villages qu'on des commerces de proximité."

La commune de Virey-le-Grand et ses 1400 habitants restent donc dans l'attente de candidatures pour reprendre la boulangerie. 

► avec Mélanie Leblanc et Valentin Casanova