Trafic de drogue : cinq questions sur l'opération "place nette XXL" déployée à Dijon et Chenôve

Depuis ce lundi, l'opération "place nette XXL" se déploie à Dijon et son agglomération pour lutter contre le trafic de drogue. Quelle est cette opération de grande ampleur et à quoi doit-on s'attendre ? On répond à vos questions.

Dijon fait partie des villes concernées par les opérations "place nette" antidrogue annoncées par le gouvernement. Selon nos informations, elle se déroule à partir de ce 25 mars, et pour au moins 3 semaines, dans les quartiers dits sensibles de l'agglomération dijonnaise. En débutant par Chenôve, ce lundi après-midi.

À quels types d'opérations doit-on s'attendre?

C'est à Chenôve que l'opération antistupéfiants débute ce lundi après-midi. Elle se poursuivra dans plusieurs quartiers sensibles de l'agglomération dijonnaise, notoirement connus pour être des points de trafic de drogue. Les Grésilles, Fontaine-d'Ouche, Stalingrad ou encore le quartier du Belvédère à Talant ont tous été le théâtre de règlements de comptes ces derniers jours ou dernières semaines.

► À LIRE AUSSI : Quatrième fusillade en 12 jours à Dijon : un homme blessé par balles à la Fontaine-d'Ouche

Dans les jours qui viennent, il devrait y avoir également des contrôles de trafic routier ainsi que de tabac. Des contrôles d'arme blanche pourraient être effectués dans des établissements scolaires.

Qui est mobilisé et pour quels types de faits ? 

500 policiers par jour et 500 gendarmes par semaine seront mobilisés, ainsi que des douaniers, a fait savoir le préfet de Côte-d'Or Franck Robine, ce lundi après-midi. 

La Division de la criminalité territoriale et la Division de la criminalité organisée et spécialisée devraientprocéder à des interpellations sur des faits, entre autres, de violences et de stupéfiants. Les délits routiers seront aussi concernés par les opérations. 

Ils ne seront pas les seuls, puisque le service départemental de la sécurité publique mènera lui aussi diverses opérations comme des contrôles d'établissements réglementés mais aussi des contrôles de personnes et de véhicules dans des zones ciblées. 

Toujours selon nos informations, la BAC, une section d'intervention, une brigade spécialisée de terrain, des effectifs cynophiles, et possiblement des CRS sont aussi missionnés pour agir. 

Toutes les forces de l'ordre ont pour obligation de se rendre disponible durant ces trois prochaines semaines, leurs congés ont été donc limités. 

Dijon, seule ville concernée?

Non. Puisque l'opération a été lancée à Marseille ce 18 mars avant la visite d'Emmanuel Macron. Sur place, 750 policiers et gendarmes se sont rendus dans les quartiers sensibles et resteront mobilisés le temps des opérations. "L'objectif est de démanteler et empêcher les trafiquants de se réimplanter en portant un coup d'arrêt durable par une action durable", explique la police nationale sur son site. Dès aujourd'hui, de nouvelles villes de France sont visées par ce plan XXL comme Lille et Roubaix, en plus de Dijon.

En quoi cette opération est différente des autres?

Selon nos recherches, aucune trace d'un plan d'une aussi grande ampleur par le passé. Une "opération inédite" d'après les autorités. La nouveauté ici est bien la coordination des actions entre plusieurs villes avec un gros déploiement de moyens sur une durée de plusieurs semaines. Il faut dire que depuis plusieurs années, les opérations étaient davantage ciblées au niveau local. C'est ainsi qu'à Dijon, de janvier à novembre 2023, on pouvait dénombrer déjà 1250 opérations antidrogue

Pourquoi maintenant? 

En réalité, l'opération place nette a été lancée en septembre 2023 dans plusieurs villes de France afin de démanteler plusieurs milliers points de deals. Et ce n'est pas une nouveauté : la lutte contre le trafic de drogue est l'un des fers de lance de Gérald Darmanin.

Depuis son arrivée au gouvernement, le ministre de l'intérieur a multiplié les déplacements sur les secteurs concernés et a annoncé aussi la création d'une unité d'investigation contre le trafic de drogue.

Jeudi 28 mars, Gérald Darmanin est d'ailleurs pressenti à Dijon, pour parler entre autres de cette vaste opération antistupéfiants. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité