Trois Dijonnaises vont participer à un trek au Maroc contre le cancer du sein

En plein Octobre Rose, le mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, Sonia Mesplomb, Delphine Billet et Sandrine Petitjean participeront pendant six jours à un trek au Maroc destiné à soutenir l'association Le Ruban Rose. Les Dijonnaises ont déjà récolté 9 000 euros pour leur projet.

De Dijon jusqu’au Maroc pour s’engager contre le cancer du sein. Le 29 octobre prochain, trois amies de Côte-d’Or participeront au trek Rose Trip, une randonnée solidaire en plein désert et réservée aux femmes. Une compétition organisée pour la troisième fois par Désertours, un tour-opérateur spécialisé dans les raids aventures, dont le but est de sensibiliser sur le dépistage de la pathologie et soutenir financièrement la recherche.

Réunies dans l’équipe Le temps d’être femmes, Sonia Mesplomb, Delphine Billet et Sandrine Petitjean vivront six jours d’aventure au Maroc, du 29 octobre au 3 novembre. Les esthéticiennes à domicile réaliseront trois parcours différents avec pour seules aides une boussole, une carte et un rapporteur topographique. Elles participeront également à une épreuve solidaire : toutes les femmes grimpent ensemble et main dans la main au sommet d’une dune.

Une cause qui parle à tout le monde

Mais investies par la cause qu’elles défendent, les trois amies qui se sont rencontrées dans le cadre de leur profession abordent le défi sportif sans crainte. "On n’est pas des grandes sportives mais on aime marcher. On a essayé de marcher régulièrement toutes les trois. Et puis sur les trois niveaux, on a pris le premier qui est défini comme ouvert à toutes les femmes qui le souhaitent", raconte Sonia Mesplomb.

Ce qui nous porte beaucoup, c’est que des femmes ont eu un cancer du sein dans notre clientèle.

Sonia Mesplomb, participante au trek Rose Trip

Les trois amies veulent par ailleurs rendre hommage à toutes les personnes qui luttent face au cancer à travers les efforts qu'elles vont réaliser durant leur trek au Maroc. "On se dit que c’est un tout petit combat par rapport à celles qui mènent une bataille quotidienne contre le cancer. Tout ça, ça nous motive, on se dit qu’on apporte notre petite pierre à l’édifice", confie l'esthéticienne.

Les trois Côte-d’Oriennes se sont lancées dans le challenge il y a deux ans. Par le passé, les coaches de beauté dijonnaises avaient déjà participé au dispositif Odyssea, une course caritative organisée durant Octobre Rose, le mois de sensibilisation au despistage du cancer du sein. "On s’est dit que l’on aimerait faire un événement différent pour sortir un peu de nos habitudes. On a entendu parler de ce trek. On est des femmes et on a toutes connu des gens qui étaient concernés par le cancer dans notre entourage. C’est une cause qui parle à tout le monde", confie Sonia Mesplomb.

Leur cagnotte a reccueilli près de 9 000 euros de dons

Sonia Mesplomb, Sandrine Petitjean et Delphine Billet, âgées respectivement de 51, 50 et 38 ans, voient également un lien entre le défi sportif dans lequel elles se lancent et leur profession d’esthéticienne. "On vit beaucoup le partage par le biais de notre activité autour de femmes. Prendre soin des autres, c’est ce qui nous anime", affirme la première d'entre elles.

Afin de concrétiser leur projet, les trois amies, soutenues par la gamme de produits de beauté Auriège, ont lancé une cagnotte en ligne qui a déjà réuni 9 100 euros"L’idée, c’était surtout de se dépasser dans la recolte de fonds. On a communiqué auprès de nos collègues, des clients, de nos amis. On voit que quand on parle d’une cause importante, les gens répondent présents. Le trek, c’est la finalité avec l’idée de partager". Une partie des dons sera alors reversée à l'association Le Ruban Rose

Aujourd’hui, une femme sur huit est concernée par le cancer du sein en France. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cancer santé société octobre rose femmes recherche sciences