Université : le concours de médecine en présentiel

Ce lundi 7 décembre, les examens partiels pour la “Première Année Commune aux Etudes de Santé" (PACES) se tiennent en présentiel à l'université de Bourgogne avec plusieurs centaines de personnes rassemblées.
 
Les étudiants en médecine ont passé les examens partiels du premier semestre à l'Université de Bourgogne
Les étudiants en médecine ont passé les examens partiels du premier semestre à l'Université de Bourgogne © FTV
Dans le contexte sanitaire actuel, des d'étudiants ont dénoncé la tenue de ces épreuves "en présence". Dans d'autres régions, elles ont été organisées à distance.

10 amphithéâtres utilisés pour passer les partiels

Selon le site de l'Université de Bourgogne : "compte-tenu de la fermeture du Parc des Expositions suite au confinement national, l'organisation des épreuves a dû être complètement revue. Les épreuves se dérouleront sur le site de l'UB, dans 10 amphithéâtres et auront lieu le lundi 7 décembre 2020."

Un déroulement des épreuves "différent", selon les étudiants

A la sortie de l'examen à la mi-journée, des étudiantes n'étaient pas trop déstabilisées, car le contexte d'espacement dans les amphithéâtre "était quelque chose qu'on avait connu lors des examens l'année dernière de second semestre"

Ce qui plus déroutant selon les étudiants, c'est le fait que les épreuves se déroulent concentrés sur la journée : "c'est un peu déstablisant, car les épreuves sont des QCM qui s'enchaînent, on a passé 3 heures et demie ce matin très intenses."
Un autre étudiant déplore le fait de ne pas avoir passé les examens en distanciel :
"Même s'il y a des distances de sécurité, il y a toujours des risques d'être en présentiel."

De son côté, le président de l'Université a rappelé que ces examens en présentiel sont bien autorisés par le Ministère de l'Enseignement Supérieur. Pour Vincent Thomas, " il est légitime d'être inquiet, car la situation est inquiétante. Mais jusqu'à présent, tout le monde a respecté les gestes barrières et le taux d'incidence à l'Université a toujours été très inférieur à la moyenne nationale. Sur cette base , on peut organiser des examens en présentiel. De surcroit, c'est aussi une question d'argent : des examens en distanciel dans les mêmes conditions auraient un coût extrêmement élevé que l'Université ne peut pas supporter."
 
durée de la vidéo: 01 min 44
Université : le concours de médecine en présentiel
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société covid-19 santé