Éric Zemmour, une journée en Côte-d'Or

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon

Éric Zemmour est présent ce samedi 12 février à Saulieu (Côte-d'Or) pour une visite de campagne centré sur la ruralité. On vous raconte ce premier meeting d'un candidat à la présidentielle en Bourgogne.

Il lance la période des grands meetings de campagne en Bourgogne. Ce samedi 12 février, Éric Zemmour est à Saulieu, en Côte-d'Or, pour une grande journée d'échanges et de discussions sur le thème de la ruralité. Arrivé à 12 heures dans la ville du Morvan, le candidat d'extrême droite a prononcé un discours de plus d'une heure devant près de 3 500 personnes.

Fin des projets éoliens, bourse de naissance, recrutement de 1 000 médecins, les propositions d'Éric Zemmour

Durant son meeting, Éric Zemmour évoque les questions de la défense des services publics dans la ruralité, la mise en avant des produits du terroir dans nos cantines ou encore la défense de nos paysages et forêts. Il s'attaque ainsi à la "folie" des éoliennes, "qui ne font qu'enrichir quelques lobbies et alourdir notre facture électrique. Nous mettrons fin à tous les futurs projets d'éolienne si je suis élu !". Le candidat veut alors investir dans des énergies décarbonées en complément du nucléraire.

L'ancien chroniqueur présente aussi l'une de ses propositions pour développer la démographie dans les communes rurales : la bourse de naissance qui offre 10 000 euros pour chaque foyer de campagne lors de l'arrivée au monde d'un enfant. Pour cela, il faudra être Français, habiter depuis plus de 2 ans dans la ruralité, et y rester encore 3 ans. Il promet aussi le recrutement de 1 000 médecins pour lutter contre les déserts médicaux et de rediriger les subventions dédiées à la ville vers les communes de la ruralité et pointant les traités de l'Union européenne. "Vous avez besoin d'un État qui vous protège de la concurrence déloyale et de l'insécurité que vous subissez". Dans la salle, des spectateurs lancent plusieurs fois "La France, c'est nous !".

La thème de la sécurité également évoqué en préambule

Dans une salle remplie de supporters du candidat et où flottent de nombreux drapeaux tricolores, Éric Zemmour fait son entrée aux alentours de 16h00 sous les acclamations. Il entame notamment son discours en évoquant son attachement à la Bourgogne, région au "sommet de l'art de vivre à la française" que le candidat entend remettre au goût du jour. "Les Bourguignons ont laissé une trace indélébile dans l'histoire de notre nation".

S'il est venu parler de la ruralité, l'ancien polémiste évoque tout de même  en préambule ses thématiques sécuritaires, stigmatisant notamment l'absence de l'État dans ce domaine et réclamant une présomption de légitime défense pour les forces de l'ordre. "Les Français attendent d'un État qu'il cesse de les emmerder ! Partout où la présence de l'État était attendu, partout où il a déçu, je vous protégerai".

Le gouvernement veut protéger nos banlieues, moi je veux protéger nos campagnes, nos petites communes.

Eric Zemmour

Dans le public, quelques figures locales proches du candidat, dont deux ont pris la parole durant le meeting. À 15h45, le meeting s'est ouvert avec le discours de Franck Gaillard, coordinateur du mouvement zemmouriste Reconquête en Bourgogne-Franche-Comté et également maire de la commune rurale de Chaume-et-Courchamp en Côte-d’Or. "Le monde rural est avec vous et derrière vous", a-t-il notamment lancé.

Loup Bommier, l'un des fervents soutiens d'Éric Zemmour et maire de Gurgy-le-Château a ensuite pris la parole, saluant la venue du candidat dans une petite commune rurale pour "échanger et discuter avec tous les Français".

durée de la vidéo : 21sec
Zemmour à Saulieu ©Gabriel Talon / France Télévisions

Mais avant son meeting, l'ancien polémiste de Cnews a commencé sa journée sur le terrain par une marche de près de 30 minutes dans la forêt des Saulieu accompagné de plusieurs forestiers. Éric Zemmour s'est notamment entretenu avec des sylviculteur assurant qu'il protégera et valorisera "nos forêts, richesse qui recouvre un tier de notre territoire national". Une fois la première étape de sa visite terminée, le candidat s'est rendu au Relais Bernard-Loiseau afin de déjeuner. 

150 manifestants anti-Zemmour à Saulieu

Pendant ce temps-là, les premiers opposants à l'ancien polémiste se sont rassemblés devant la salle où est organisé son meeting. Environ 150 manifestants anti-Zemmour sont présents à l'appel de Solidaires 21, la FSU et la CGT. Quelques tensions ont eu lieu avec les forces de l'ordre, avec notamment des tirs de gaz lacrymogène. Au moins une personne a été interpellée par les policiers. 

Il tient son meeting, mais on tient notre meeting nous-aussi ! Lui a des financements de milliardaire. Nous on tenait à être ici pour dire qu'il n'avait pas sa place.

Frédéric Pissot, secrétaire général de la CGT Côte-d'Or

Frédéric Pissot, secrétaire général de la CGT Côte-d'Or explique les raisons de la manifestation. "Nous exprimons des valeurs humanistes, progressistes, de vivre-ensemble, tout le contraire de ce que propose le candidat Zemmour, multi-condamné pour incitation à la haine raciale entre autre", exprime-t-il en promettant l'arrivée de nouveaux manifestants cette après-midi, venus notamment de l'Yonne et de Saône-et-Loire.

"Je suis là pour manifester contre les idées nauséabondes d'extrême droite qui sont véhiculées par ce candidat-là et qui pullulent en ce moment. On veut faire entendre aussi qu'il y a des gens de gauche avec des idées sociales. Je suis contre Éric Zemmour tout court", lance Léon, un autre manifestant qui a fait près de 50 kilomètres pour venir à Saulieu.

Pour rappel, le candidat d'extrême-droite vient ce samedi sur des terres où l’extrême-droite fait habituellement de très bons scores. En 2017, Marine Le Pen arrive en tête au premier tour de la présidentielle à Saulieu, recueillant près de 29 % des voix, contre 21,30 sur l’ensemble de la France. Puis en 2021, la liste RN portée par Julien Odoul termine également en tête au premier tour des régionales. 29 % des voix à Saulieu, contre 23 % en Bourgogne-Franche-Comté.