Cet article date de plus de 6 ans

Lac de Marcenay : Les oiseaux migrateurs suivis à la trace

Les oiseaux migrateurs sont des dizaines de millions à survoler notre pays chaque année.  La pose de bagues permet de suivre leurs mouvements, ils effectuent plusieurs milliers de kilomètres sans s'arrêter.
Le baguage des oiseaux est déterminant pour identifier les espèces. Ici une rousserole est manipulée.
Le baguage des oiseaux est déterminant pour identifier les espèces. Ici une rousserole est manipulée. © FTV

Capture des oiseaux au lac de Marcenay

En disposant 200 mètres de filet, des passionnés d'ornithologie et membres de la LPO (Ligue de la Protection des oiseaux), capturent des oiseaux migrateurs. C'est une opération toute en délicatesse pour récupérer les espèces et pouvoir les manipuler, pour pouvoir les baguer.

Le lac, réserve naturelle

La plupart des espèces du lac commencent à migrer vers le sud et l'Est dès le mois de juillet. Pour suivre ce périple, chaque oiseau a sa propre bague.
L'oiseau est mesuré, et son poids est un élément essentiel.
Point de passage incontournable de nombreux oiseaux venus d'Europe du Nord, Marcenay est devenu le laboratoire scientifique des ornithologues
Les espèces migrent vers l'Afrique Sub-saharienne et peut être même jusqu'en Afrique du Sud. Un voyage non sans péril. 80% des oiseaux de Marcenay n'y survivent pas.

Le reportage de Justine Sagot et Damien Rabeisen

Intervenants :
durée de la vidéo: 02 min 05
Lac de Marcenay : opération de baguage des oiseaux

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs nature