Le bioéthanol, le carburant du pouvoir d'achat, séduit de plus en plus d'automobilistes à Dijon

Publié le
Écrit par Yacine Arbaoui avec Gaël Simon
En France, 2 500 stations-services proposent du bioéthanol.
En France, 2 500 stations-services proposent du bioéthanol. © Baptiste Mezerette / France Télévisions

Face à la hausse des prix du carburant, de plus en plus d'automobilistes font le choix de convertir leur moteur au bioéthanol dans le secteur de Dijon (Côte-d'Or). Cette énergie écologique coûte 70 centimes le litre en moyenne.

"Pour moi, c’est compliqué, j’ai beaucoup de mal". Dans une station-service de Marsannay-la-Côte, cette jeune infirmière se résout à faire son plein d’essence malgré le prix qui s’affiche. En Côte-d’Or, il faut compter 1,70 euros le litre de SP95 et 1,60 euros pour du gasoil. Mais pour éviter de vider son porte-monnaie en remplissant son réservoir, une solution existe : équiper sa voiture pour qu’elle puisse rouler au bioéthanol. À la pompe, il coûte 70 centimes le litre en moyenne.

Aujourd’hui, ce carburant écologique issu de la fermentation de sucres et de l’amidon contenu dans les betteraves et les céréales ne représente qu’un 1% du parc automobile en France. Mais il convainc de plus en plus d’utilisateurs. Pour l’année 2021, sa consommation devrait bondir de 20 %.

Installer un boîter ou reprogrammer son véhicule

Pour basculer vers l’E85, il faut adapter son véhicule. Et pour l’heure, seuls les moteurs qui fonctionnent à l’essence peuvent être convertis. Deux solutions existent : installer un boîtier qui coûte en moyenne 1 100 euros ou reprogrammer les paramètres de sa voiture pour un prix de 590 euros.

Une pratique qui ne représente aucun risque pour le bon fonctionnement de son moteur. Le garage RS Tronic à Longvic garantit la sécurité de l’opération. "Les gens ont beaucoup d’idées reçues. Je suis là pour les renseigner et les réconforter sur le fait que le bioéthanol n’est pas un carburant néfaste pour le véhicule. On travaille avec l’appui de nos ingénieurs motoristes pour établir des cartographies sur mesure pour le véhicule", avance Antoine, gérant.

Attention tout de même, la reprogrammation de sa carte moteur, si elle n’est pas illégale, n’est pas encadrée juridiquement. L’automobiliste s’expose notamment à une suspension de son assurance et de son certificat d’immatriculation. En cas d'accident responsable, l'assureur peut refuser de verser des indemnisations dans la mesure où la puissance du véhicule a été modifée.

Ce qui est très important pour nous, c’est de rendre le véhicule fiable à 100 % et de ne pas modifier les caractéristiques qui pourraient entraîner une dégradation prématurée du véhicule

Antoine, gérant de RS Tronic Dijon

Concrètement, le garage procède à des modifications purement électroniques qui permettront à l’automobile de circuler au super éthanol, mais aussi à l’essence. "Il n’y a rien de mécanique. On agit de manière électronique pour modifier une quarantaine de facteurs qui vont rendre le véhicule complètement autonome sur la gestion de son carburant", explique le responsable de RS Tronic. Actuellement, 2 500 stations-services sont équipées de pompes E85 en France, contre 1 400 en 2019.

"Le carburant du pouvoir d’achat"

Le super éthanol permettrait de réduire de moitié les émissions de CO2. Un argument qui vient s’ajouter à l’intérêt financier que peut représenter la conversion de son moteur. Pour faire son plein, il faut compter 35 euros lorsqu’on roule à l’éthanol, contre 70 euros pour un carburant classique. À noter tout de même que la consommation de carburant augmente de 15 à 20 %.

Dans le secteur de Dijon, de nombreux automobilistes se laissent tenter. Lors de la création du garage, Antoine recevait une dizaine de demandes de conversion par mois. Désormais, il en reçoit 30. " Les gens en ont ras-le-bol de ces hausses fréquentes du carburant. Dans la région dijonnaise, on retrouve l’éthanol à 0,65 centimes en moyenne quand le SP95 classique est à 1,60 euros. Le calcul est vite fait".

Selon le garagiste, il faut rouler environ 10 000 kilomètres avec son véhicule pour amortir le coût de la conversion au bioéthanol.  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.