CARTE. Législatives 2024 en Côte-d'Or : trois députés de l'Union de gauche élus, un seul du RN, découvrez les résultats dans votre circonscription

11 candidats se disputent les sièges de députés de la Côte-d'Or lors du second tour des législatives, ce dimanche 7 juillet. Le Nouveau front populaire arrive en tête avec trois candidats élus. Découvrez les résultats dans chacune des cinq circonscriptions du département, de Châtillon-sur-Seine à Beaune, en passant par Dijon, Auxonne et Montbard.

Qui sera élu député de Côte-d'Or ? Cinq sièges sont à conquérir lors du second tour de ces élections législatives anticipées, qui se déroule ce dimanche 7 juillet. À l'issue d'un premier tour qui a vu le Rassemblement national (RN) arriver en tête dans quatre des cinq circonscriptions, les espoirs de la gauche semblaient enterrés, mais sur les cinq places de députés, trois sont au final raflés par le Nouveau Front Populaire.

Selon les estimations faites par Ipsos Talan au niveau national, diffusés à 21h30, le Nouveau Front Populaire arriverait en tête et obtiendrait 171 à 187 sièges à l'Assemblée Nationale. Viendrait ensuite la majorité présidentielle avec 152 à 163 sièges puis l'Union des droites (RN et alliés) avec 134 à 152 députés et enfin le parti LR avec 63 à 68 sièges.

Parmi les députés sortants, trois seulement ont maintenu leur candidature au second tour. Il s'agit de Didier Martin (Ensemble) dans la première circonscription, Hubert Brigand (Les Républicains) dans la quatrième, et Didier Paris (Ensemble) dans la cinquième. Bien que qualifiés, Benoît Bordat et Fadila Khattabi, tous deux issus de la majorité présidentielle, ont choisi de se désister pour éviter une triangulaire et faire barrage au RN.

Retrouvez ci-dessous les résultats dans chacune des circonscriptions de Côte-d'Or :

Première circonscription de Côte-d'Or (Dijon - Fontaine-lès-Dijon)

Cette circonscription est la seule de Bourgogne à avoir placé en tête une candidate du Nouveau Front Populaire au premier tour. Elle est aussi choisie pour la représenter à l'Asssemblée Nationale. Océane Godard, candidate du Nouveau Front Populaire, est élue au second tour de ces élections, avec 37,2% des voix. Didier Martin (Majorité présidentielle) obtient 34,4% des voix tandis que Cyline Humblot-Cornille recueille 28,5% des votes de la première circonscription.

Plus de 110 000 habitants résident dans cette circonscription, au sein de trois cantons de Dijon ainsi que celui de Fontaine-lès-Dijon. Longtemps tenue par la droite, elle a basculé à gauche en 2012 avec l'élection de l'ancien adjoint au maire de Dijon, Laurant Grandguillaume. Puis à nouveau en 2017 : Didier Paris avait alors été élu avec 58% des voix.

Deuxième circonscription de Côte-d'Or (Dijon - Auxonne)

Tatiana Guyenot, la candidate du RN, est arrivée en tête au premier tour avec 34,6% des voix. Elle est opposée à Catherine Hervieu, la candidate du Nouveau Front Populaire (27,8%).

Malgré cette avance, Catherine Hervieu (NFP) est élue gagnante de ce second tour avec 53,6% des voix. Tatiana Guyenot (RN) récolte 46,4% des suffrages. Le député sortant de cette circonscription, Benoît Bordat, est arrivé en troisième position au premier tour (24,7%). Il a dans un premier temps maintenu sa candidature avant de revenir sur sa décision.

La deuxième circonscription de Côte-d'Or est la plus peuplée du département, avec un peu plus de 116 000 habitants. Elle regroupe une partie de Dijon et les cantons d'Auxonne, Fontaine-Française, Mirebeau-sur-Bèze et Pontailler-sur-Saône. Avant l'élection de Benoît Bordat en 2022, elle était dominée depuis plus de trois décennies par la droite.

Troisième circonscription de Côte-d'Or (Dijon - Chenôve)

Historiquement plutôt à gauche, la troisième circonscription de Côte-d'Or reste fidèle à ses principes. C'est Pierre Pribetich, candidat de l'Union de Gauche, qui remporte le second tour de ses élections législatives avec 53,2% des voix. Thierry Coudert (LR-RN) est battu en obtenant 46,8% des suffrages.

Comme la deuxième circonscription, la troisième a vu sa députée sortante se retirer de la course. Fadila Khattabi s'était pourtant qualifiée au second tour avec 23,8% des voix. Mais arrivée troisième, elle s'est finalement désistée.

Lors des élections législatives de 1988, 1997, 2002, 2007 et 2012, la gauche s'était imposée dans la troisième. Cette circonscription avait basculé dans le giron du camp présidentiel en 2017, lors de la première élection de Fadila Khattabi. Elle comprend des cantons de Dijon, ainsi que ceux de Chenôve, Chevigny-Saint-Sauveur, Genlis, Longvic et Saint-Apollinaire. Elle compte un peu moins de 110 000 habitants.

Quatrième circonscription de Côte-d'Or (Montbard - Châtillon-sur-Seine - Saulieu)

Tous les bulletins ont été dépouillés dans la quatrième et les résultats définitifs annoncent 54% de voix pour le candidat LR et député sortant Hubert Brigand, qui parvient à creuser l'écart qu'il avait avec la candidate du RN au premier tour. Sophie Dumont (RN) obtient 46% des suffrages.

Le RN était arrivé en tête du premier tour dans cette circonscription. Sa candidate, Sophie Dumont, a récolté 42,2% des suffrages exprimés. Le député sortant (LR) Hubert Brigand s'est hissé au second tour avec 35,2% des voix, de même que la candidate NFP Valérie Jacq (20,1%). Cette dernière s'est désistée pour faire barrage à l'extrême droite. Pour le second tour, le taux de participation est de 72,3%, une hausse énorme comparée à 2022, où il y avait eu 51,2% de participation.

Circonscription la plus étendue de Côte-d'Or, elle est aussi la moins habitée avec ses quelque 87 000 résidents. Très rurale, elle est depuis longtemps acquise à la droite. Le président du conseil départemental de la Côte-d'Or François Sauvadet a, par exemple, lui-même été député de la circonscription pendant plus de 20 ans.

Cinquième circonscription de Côte-d'Or (Beaune)

Dans un mouchoir de poche. Le nouveau député de la circonscription de Beaune s'appelle René Lioret. Le candidat RN s'impose avec précisément 42 voix d'écart face au député sortant de la majorité présidentielle, Didier Paris. René Lioret a rassemblé 50,04% des suffrages. Pour Didier Paris, c'est la fin d'une aventure commencée en 2017. Le désistement du candidat NFP Jérôme Flache n'aura pas suffi.

Avec 45,3% des voix, le RN avait signé dans la cinquième circonscription son meilleur score en Côte-d'Or au premier tour. Le candidat NFP Jérôme Flache s'est quant à lui désisté pour éviter une triangulaire. Tout comme la quatrième circonscription, une hausse importante du taux de participation a eu lieu pour le second tour de ces élections. De 47,6% en 2022, à 70,7% en 2024.

Au fil des élections, députés de gauche et de droite se sont succédé dans cette circonscription. François Patriat, auparavant PS et désormais chef de file des sénateurs Renaissance, et Alain Suguenot, maire de Beaune, ont tous deux effectué plusieurs mandats. En 2017, c'est Didier Paris qui s'est finalement imposé dans ce territoire, qui compte environ 111 000 habitants. C'est maintenant sous la tutelle du RN que la circonscription se retrouve.

Retrouvez les résultats commune par commune sur franceinfo. Et dans la carte ci-dessous.

Et les résultats nationaux dans notre article, régulièrement mis à jour.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité