Le musée de Nuits-Saint-Georges lance un financement participatif pour sa prochaine exposition

Publié le Mis à jour le
Écrit par CJ

Qui ne connaît pas l'immense tableau conservé au musée municipal de Nuits Saint-Georges, intitulé "Bataille de Nuits -18 décembre 1870" ? C'est un peintre qualifié en son temps de "surdoué" qui en est l'auteur. Le musée veut lui consacrer une grande rétrospective du 2 mai au 31 Octobre 2017. 

C'est pour pouvoir réunir suffisamment de tableaux de Théodore Lévigne, que le Musée municipal de Nuits-Saint-Georges fait appel à la générosité des donateurs sur un site de financement participatif.  Les dons donnent lieu à une déduction fiscale.  

Théodore Lévigne est un peintre bien connu à Nuits-Saint-Georges. C'est grâce à lui que l'on peut encore aujourd'hui avoir une idée de ce qu'a pu être la fameuse bataille entre Français et Prussiens qui a eu lieu le 18 décembre 1870 de par et d'autres du chemin de fer à Nuits-Saint-Georges.

Le tableau accroché depuis 2010 au Musée de Nuits-Saint-Georges fourmille de détails et l'on reconnait même encore de nos jours le paysage environnant. Théodore Lavigne a lui-même participé à la bataille en tant que combattant. Blessé par une balle à la main gauche, il avait continué à dessiner ce qui se passait sous ses yeux.  

L'artiste a consacré deux tableaux à cet épisode historique:
- le premier, en 1871, peut-être acquis par la mairie de Lyon a disparu.
- le second, daté de 1900, est celui qui se trouve au musée de Nuits-Saint-Georges.

Pour la première fois : une grande rétrospective du 2 mai au 31 Décembre 2017

Le Musée de Nuits-Saint-Georges a décidé de rendre hommage à cet artiste, en le faisant mieux connaître du public. Car Théodore Levigne n'a pas peint que des scènes de guerre. Il a laissé à la postérité des centaines de toiles : paysages, scènes de genre, portraits, natures mortes...  

Ces tableaux sont disséminés dans toute la France. Certains sont exposés dans les musées ou conservés dans leurs réserves. D'autres sont la propriété de collectionneurs privés. 

Le Musée de Nuits-Saint-Georges a fait des recherches pour retrouver la localisaton des tableaux afin de préparer la première grande rétrospective sur Théodore Lévigne organisée dans un musée de France. 

Du 2 mai au 31 octobre 2017, les plus belles toiles de Théodore Lévigne seront rassemblées et mises en lumière. Le musée doit encore réunir 4 000 € afin de compléter le budget qui lui a été alloué. Cette somme permettra le financement du transport de certaines oeuvres majeures

Un financement participatif pour aider aux conditions de transports d'oeuvres majeures

Deux toiles nécessitent des conditions toutes particulières pour pouvoir être acheminées jusqu’au musée de Nuits-Saint-Georges.
  • La Vogue à la Croix-Rousse à Lyon, représente l’une des fêtes foraines les plus célèbres, née à Lyon il y a plus de 150 ans. Conservée à Nice, au musée Jules Chéret, cette œuvre nécessite de faire appel à un transporteur spécialisé
  • Chasseurs alpins. Manœuvres de l’armée française dans un paysage de montagnes ou La traversée des Alpes, conservée au Musée d’Art et d’Histoire d’Orange  : Théodore Lévigne allie dans cette toile représentation historique et paysage. Un transport spécial doit être mis en place pour cette œuvre de grandes dimensions à l’imposant cadre en bois mouluré et doré (1,42 x 2,23 m). 

Grâce aux contributeurs à ce financement participatif le Musée de Nuits-Saint-Georges pourra également réaliser le catalogue de l'exposition, afin de garder un beau souvenir de cette rétrospective exceptionnelle.


Le financement participatif vous donne la possibilité de soutenir des projets (à but non lucratif dans le cas du musée). En devenant mécène d'un projet comme celui-ci, la loi du 1er août 2003 vous accorde une réduction d'impôt sur le revenu de 66 % des sommes versées, retenues dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable. Votre don de mécène de 100 € vous coûte seulement 34 € après avantages fiscaux.




Théodore Lévigne est né en 1848 à Norétable dans la Loire. Sa famille déménage et s'installe à Lyon dans le quartier Saint-Jean en 1856. Dès l'âge de 10 ans, il montre des prédispositions pour le dessin et la peinture. Il entre à l'école de Beaux-Arts de Lyon à l'âge de 12 ans. En 1863, alors qu'il n'a que 15 ans, il se voit décerner la plus haute distinction de l'école, le "Laurier d'or".  

Théodore Lévigne a été l’élève, à Paris, de Jean-Léon Gérôme, l’un des artistes les plus célèbres de son temps, et d’Alexandre Cabanel, l’un des grands peintres académiques du XIXe siècle.

Pendant la guerre de 1870, Théodore Lévigne s’engage dans une compagnie de francs-tireurs, puis, part comme volontaire dans la 1ère légion du Rhône. 

Reconnu de ses contemporains, Théodore Lévigne était très réputé : l’affluence des commandes l’ont conduit à produire de très nombreuses toiles. Il a également obtenu des commandes pour plusieurs décors muraux, dans des hôtels particuliers et des châteaux. Il excellait dans tous les genres picturaux : portraits, paysages, scènes de genre, natures mortes, représentations historiques et militaires.

Décédé le 11 novembre 1912, il a été inhumé à Lyon au cimetière de la Guillotière, puis transféré au cimetière de Saint-Romain-au-Mont-D'or où il repose.