Pourquoi le TER Besançon - Dijon ne s'arrêtera plus à Villers-les-Pots ?

Gare Villers-les-Pots en Côte-d'Or
Gare Villers-les-Pots en Côte-d'Or

Les trains régionaux Dijon-Besançon ne marqueront plus d'arrêt à Villers-les-Pots et Neuilly-lès-Dijon en Côte-d'Or mais aussi à Franois dans le Doubs. La contestation s'organise.

Par Christophe Tarrisse

L'affaire est désormais bien sur les rails. Le Conseil régional et la SNCF l'ont confirmé jeudi dernier lors d'une session. Les trains régionaux Dijon-Besançon ne marqueront plus d'arrêt à Villers-les-Pots et Neuilly-lès-Dijon en Côte-d'Or mais aussi à Franois dans le Doubs. La fin de ces haltes ferroviaires devrait avoir lieu début décembre.

Les raisons : l’augmentation du nombre de liaisons entre les deux capitales régionales (passant de 23 à 26) et de la réduction du temps de trajet (environ 12 minutes). Ces trois haltes sont celles qui ont le moins de fréquentation avancent Michel Neugnot, vice-président en charge notamment des Transports en Bourgogne-Franche-Comté.

Mais la grogne monte chez les usagers et les maires des communes concernées. Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports de Bourgogne-Franche-Comté réclame leur maintien assurant que "ces trois haltes sont situées sur l’axe ferroviaire majeur du TER Saône Doubs qui relie Dijon à Besançon et Belfort."

Quatre maires de l'agglomération dijonnaise (Neuilly-lès-Dijon, Chevigny-Saint-Sauveur, Crimolois et Sennecey-lès-Dijon) sont aussi montés au créneau en écrivant directement à la présidente de région, Marie-Guite Dufay, pour qu'elle change la décision.

Un service de navette devrait être proposé aux utilisateurs de ces gares.

Voir le reportage de François-Marie Lapchine et Dalila Iberrakene avec :
  • -Solène (usagère)
  • -Christian Seichon (Maire de Villers-les-Pots)
  • -Michel Neugnot (Vice-président du Conseil régional en charge des transports)

 

Sur le même sujet

Les + Lus