RÉCIT. L'étonnante histoire d'Albert Corey, marathonien dont la médaille olympique de 1904 n'était pas française

C'est un des rares athlètes français à avoir participé aux Jeux Olympiques de 1904 aux Etats-Unis. Albert Corey né à Meursault en Côte d’Or, y remporte deux médailles olympiques… en tant que sportif américain. Un passionné veut aujourd'hui, redonner ces médailles à la France.

 

Timbre hommage à Albert Corey, double médaillé aux JO de 1904 de Saint-Louis
Timbre hommage à Albert Corey, double médaillé aux JO de 1904 de Saint-Louis © Gabriel Talon/ France Télévisions

Il a fallu 120 ans ! Plus d'un siècle pour que deux médailles olympiques reviennent à un sportif français,plus précisémment à un marathonien bourguignon. L’histoire de l’athlète Albert Corey est digne d’un roman ou d’un film. Lors des JO de 1904 organisés aux États-Unis à Saint-Louis, Albert Corey gagne deux médailles d’argent. Il termine deuxième de l’épreuve de marathon en 3 heures et 34 minutes et deuxième de l’épreuve du quatre miles par équipe. Mais à l'époque, ces médailles sont considérées...  comme américaines.

Le rêve américain d'un Bourguignon 

Albert Corey est pourtant bel et bien Bourguignon !  Né en 1878 à Meursault, commune viticole en Côte-d’Or. Il intègre l’armée à 18 ans dans le 8ème bataillon de chasseurs à pied. Il y reste quatre ans de 1898 à 1902. Mais très vite, il deserte l’armée pour aller refaire sa vie aux Etats-Unis.

Cet ancien coureur de l'US Paris tente alors le défi olympique sous les couleurs du Chicago Athletic Association. A l'époque, les organisateurs ne s'embarrassent pas de détails. Concourant pour un club américain, Albert Corey est donc enregistré comme athlète américain. Sur le site du Comité international olympique (CIO), le nom du coureur bourguignon est d'ailleurs orthographié Albert Coray. 

La troisième édition des Jeux olympiques moderne qui devait se tenir à Chicago, se déroulent finalement dans le Missouri à Saint-Louis sous une chaleur écrasante. Il reste quelques images de cette édition 1904. On y voit la cérémonie et des disciplines qui n’existent plus aujourd’hui comme la course en sac.

Le combat d'un passionné

Si le nom d'Albert Corey est jusqu'ici resté peu connu, son histoire passionne Clément Genty. Chercheur associé à l’Ensam (École nationale supérieure des arts et métiers), il a accumulé des dizaines de documents sur les Jeux de 1904. Il a déposé un dossier de reconnaissance au près du CIO afin que sa nationalité française du sportif soit reconnue. Un long travail de conviction, compte tenu des règles en vigueur à l'époque. « La nationalité des athlètes ne compte absolument pas. Ce qui compte, c’est la nationalité du club affilié à l’athlète » nous explique Clément Genty. C'est la raison qui explique que les victoires d'Albert Corey sont considérées acquises aux États-Unis alors qu'il est Français.   

 

Il est regrettable que sa nationalité puisse être confondue avec le pays pour lequel il a concouru

Centre d'études olympiques

Finalement, le CIO reconnait 116 ans plus tard cette incohérence grâce aux recherches de Clément Genty. C'est un courrier daté du 25 janvier 2021, envoyé par le Centre d'études olympiques, qui dépend du CIO, qui officialise l'information. "Il est regrettable que sa nationalité puisse être confondue avec le pays pour lequel il a concouru. Il est cependant tout à fait correct de dire que M. Corey est le seul participant et médaillé français olympique lors de l'édition de 1904".

Si Albert Corey est désormais bien enregistré comme athlète français, sa médaille ne revient cependant pas à la France. Sur le site du Comité international olympique, c'est toujours un drapeau américain qui flotte à côté du nom d'Albert Corey. Car Albert Corey n'est pas le seul médaillé concerné. Une réattribution des médailles par pays aurait de lourdes conséquences.  « Le faire pour Corey impliquerait pour le CIO de modifier considérablement les tableaux [sportifs] qu'on connait aujourd'hui. Ca, ce sera la prochaine étape. On en sait pas si elle connaitra le même succès que la première reconnaissance que nous avons obtenue récemment » nous explique Thierry Terret, délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques. 

 D’autres dossiers de reconnaissances de nationalité d’athlètes sont actuellement en cours. Si la médaille d'Albert Corey devait être attribuée à la France, cela ferait de notre pays le seul à être médaillé à chaque édition des Jeux olympiques modernes.  

Après  la reconnaissance de la victoire du Français Albert Corey aux Jeux olympiques, Clément Genty, également élu municipal à Meursault, veut maintenant lui rendre hommage. Il souhaite mettre en place dans sa ville un espace dédié à la pratique des épreuves d'athlétisme des Jeux de 1904. Ce sont des disciplines qui n’expliquent plus: le saut en hauteur sans élan, le saut en longueur sans élan ou encore le triple saut en longueur sans élan.

 

(Re)voir le reportage 

Paul Abran, Gabriel Talon et Margaux Martin sont partis sur les traces d'Albert Corey à Meursault (Côte d'Or)

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport jeux olympiques athlétisme société