HISTOIRE. 50 ans après, des photos des obsèques du Général de Gaulle resurgissent d’un vieil appareil photo

Elles dormaient dans une pellicule noir et blanc. Le Jurassien Jean-Louis Mussillon s’est décidé à les faire développer. Récit.

Les photos des obsèques du Général de Gaulle retrouvées dans une pellicule, 50 ans après.
Les photos des obsèques du Général de Gaulle retrouvées dans une pellicule, 50 ans après. © Hugues Perret - France Télévisions
12 novembre 1970. Le Général de Gaulle est inhumé à Colombey-les-deux-Eglises.

Jean-Louis Mussillon a 21 ans. Il est alors en poste au 403e régiment d’artillerie de Chaumont (Haute-Marne). Il apprend que certains hommes se rendent aux obsèques. Il leur confie un appareil photo. L’homme s’occupe alors du club de loisirs éducatif dans le régiment. Il a déjà la fibre journalistique. Il est correspondant de presse depuis l’âge de 20 ans.
Jean-Louis Mussillon
Jean-Louis Mussillon © Hugues Perret - France Télévisions

“Quand j’ai su que des collègues allaient à Colombey pour les obsèques du Général, j’ai trouvé un appareil photo, j’ai mis une pellicule dedans et j’ai dit à un collègue, fais moi des photos. Il n’en avait jamais fait de sa vie, je lui ai fait les premiers réglages” raconte Jean-Louis Mussillon. “Mes camarades de régiment m’avaient dit qu’ils avaient fait des photos des gerbes” complète-t-il. Au retour, la pellicule n’est pas développée, mais conservée tout de même précieusement.
 
© Hugues Perret - France Télévisions
© Hugues Perret - France Télévisions

Ces photos, 36 poses, ont dormi dans la pellicule. En 2000, Jean-Louis Mussillon envisage de transmettre les images à Paris Match. Cela ne ne se fait  pas. Les années passent. “En 2020, je me suis dit, il faut faire quelque chose, c’est quand même le 130e anniversaire de la naissance de De Gaulle, le 50e anniversaire de sa mort, le 80e anniversaire de l’appel du 18 juin, j’ai eu envie de faire sortir de l’ombre, ces photos cachées depuis 50 ans."
La gerbe de Mao Tsetoung aux obsèques de De Gaulle en 1970.
La gerbe de Mao Tsetoung aux obsèques de De Gaulle en 1970. © Hugues Perret - France Télévisions
Sur les clichés, des camarades de régiment posent devant les gerbes des obsèques. L’une d’elle porte le nom de Mao Tsetoung, une autre vient de Joséphine Baker. Sur les photos, on voit également l’arrivée de Philippe de Gaulle et du général de Boissieu, le gendre du général de Gaulle. 
1970, obsèques du Général de Gaulle avec son fils Philippe.
1970, obsèques du Général de Gaulle avec son fils Philippe. © Hugues Perret - France Télévisions
“Aujourd’hui, ces photos permettent d’avoir une petite histoire dans la grande histoire, dans cette période particulièrement sombre” lance Jean-Louis Mussillon.
L’ancien journaliste de Lons-le-Saunier dans le Jura, espère, qui sait, retrouver trace des hommes qui figurent sur ces clichés ressurgis du passé.
 
Histoire, des photos des obsèques du Général de Gaulle surgissent du passé
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture seconde guerre mondiale photographie art