En Côte-d’Or, les travaux de restauration de Notre-Dame d’Etang sont terminés

Publié le Mis à jour le

Depuis début juillet, Notre-Dame d'Etang, située dans la vallée de l'Ouche en Côte-d'Or, a rouvert ses portes au public. Après 7 années de travaux, la chapelle du 19ème siècle a retrouvé son lustre.

Notre-Dame d'Etang, un emblème de la vallée de l'Ouche

Juchée à  545 mètres sur la montagne d'Etang, Notre-Dame domine la vallée de L'Ouche.
L'accès à la chapelle se fait par un véritable chemin de croix, très prisé par les randonneurs en tous genres.

Depuis début juillet, l'intérieur de la chapelle est de nouveau accessible au public pour le plus grand bonheur des touristes et des locaux, très émus par cette renaissance.

 Le jour où ils ont enlevé la Vierge, on s'est dit c'est fini...on ne la retrouvera pas. On habite juste en face, c'est notre gardienne.

Marie-Christine, habitante de Velars-sur-Ouche


La restauration de l'ensemble de la chapelle débute en 2013 : réfection de la statue, des parties hautes puis des soubassements.
En 2000, après des travaux d'urgences, une souscription est lancée. 
Un sauvetage orchestré par la mairie de Velars-sur-Ouche et surtout une association de passionnés de patrimoine.   
Cette restauration a coûté 2 millions 800 mille euros, mais l'association des amis de Notre-Dame d'Etang a encore quelques projets pour sa protégée.

On voudrait élaguer les arbres pour avoir une vue vraiment circulaire sur le site...et la réfection du chemin pour permettre aux personnes à mobilité réduite de monter jusqu’à la chapelle.

Germaine-Paule Ducret, vice-Présidente de l'association des Amis de Notre Dame d'Etang

La chapelle est ouverte au public tous les dimanches après-midi jusqu'au 20 septembre.

Reportage de Sylvain Bouillot, Damien Rabeisen, Isabelle Grevot et Chantal Gavignet

Intervenants :
  • Marie-Christine, habitante de Velars-sur-Ouche
  • Jean-Paul, randonneur
  • Germaine-Paule Ducret , vice-Présidente de l'association "les Amis de Notre-Dame d'Etang" 
En Côte-d’Or, les travaux de restauration de Notre-Dame d’Etang sont terminés


L'histoire de Notre-Dame d'Etang

En 1435, sur le sommet de la montagne d’Etang à Velars-sur-Ouche, on découvre une statuette en pierre de la Vierge à l’enfant.
Depuis cette date, la montagne d’Etang voit affluer des foules de pèlerins.
En 1876, afin de répondre à la ferveur de ces foules, le curé de Velars entreprend la construction d’une chapelle imposante supportant une Vierge à l’enfant de près de 10 tonnes.
Depuis 1905, ce monument est la propriété de la commune de Velars-sur-Ouche qui, depuis, essaye de sauvegarder ce patrimoine.