Coups de fil en temps de Covid-19 : l'ADMR Jura rompt l'isolement des personnes âgées grâce à ses bénévoles écoutants

Alors que l'isolement d'une partie de la population est bien réel en ces temps de Covid-19, l'ADMR Jura oeuvre grâce à ses bénévoles écoutants. Ils gardent un lien téléphonique avec les personnes âgées. Une belle initiative malgré les temps moroses. On vous explique. 

Les personnes âgées bénéficiaires du dispositif de l'ADMR Jura ont principalement plus de 80 ans.
Les personnes âgées bénéficiaires du dispositif de l'ADMR Jura ont principalement plus de 80 ans. © A. ESPOSITO/MaxPPP

La pandémie de coronavirus en cours depuis maintenant un an et les nombreuses contraintes qui en découlent pèsent sur l'ensemble de la population. Pour tous, la vie a changé. Nous n'avons eu d'autre choix que de nous éloigner physiquement les uns des autres. Pour certains, malheureusement, cette période est encore plus difficile à vivre en raison d'un isolement réel et quotidien. Les personnes âgées sont en première ligne. Elles sont particulièrement mise à l'écart et sommées de rester chez elles, en raison d'une santé fragile et des risques encourus en cas d'infection au Covid-19.

Certaines associations, qui ont fait du service à la personne, de la lutte contre l'exclusion et l'isolement leur spécialité, n'ont pas chômé cette année. Elles se mobilisent pour se réinventer et pour proposer des alternatives à l'aide à la personne. Parmi elle, l'ADMR Jura réalise un travail capital pour aider les anciens à garder un lien social durant la crise sanitaire. L'ADMR (signifiant Aide à domicile en milieu rural) est un réseau associatif de services à la personne. 

En 2019, bien avant l'apparition de coronavirus, l'antenne jurassienne a développé un "réseau de bénévoles visiteurs" pour, comme son nom l'indique, rendre visite aux personnes âgées sur le territoire du Jura. Confinement et mesures sanitaires obligent, ce réseau s'est adapté et s'est transformé. Les bénévoles visiteurs sont devenus "des bénévoles écoutants". A ce jour, 71 bénévoles ont été formés pour correspondre par téléphone avec près de 100 personnes.

"On est tous un peu confrontés à l'isolement"

Laure Girard, assistante technique de développement ADMR Jura nous explique : "Un bénévole peut appeler jusqu'à 5 personnes. La fréquence des appels est en fonction du bénévole. Le but est de poursuivre les correspondances dans le temps. C'est une vraie rencontre entre le bénévole et la personne qui reçoit l'appel. Il y a une réciprocité en fait. Cela donne lieu à de belles rencontres téléphoniques."

Marika Guillerme, chargée de développement Fédération ADMR Jura poursuit : "Quand Laure met en lien un bénévole avec une personne âgée, on essaie de les mettre sur des secteurs géographiques proches, pour que la rencontre soit possible." Parmi les bénévoles, il y a Sandrine, jeune jurassienne ou René, retraité. Les profils des écoutants sont très variés, avec une majorité de femmes. Ils participent à des temps de formation et d'échange, en visioconférence, une fois par mois avec l'ADMR Jura qui tient à assurer un suivi pertinent de ses bénévoles. L'idée est de permettre aux appelants de bien réagir, quelle que soit la situation à laquelle ils font face. 

"On est tous un peu confrontés à l'isolement de toute façon. Au-delà de ça, les bénévoles ont envie d'être dans un projet humain, dans une période difficile. Parfois, on peut se trouver à l'appareil avec une personne en détresse ou moralement affaiblie. Le but est que le bénévole réagisse du mieux possible" rappelle Laure Girard.

René et Sandrine sont des "bénévoles écoutants".
René et Sandrine sont des "bénévoles écoutants". © ADMR JURA

Avec les confinements, le dispositif a grossi rapidement tant la demande était importante. "C'est allé très très vite. On avait de plus en plus de personnes qui souhaitaient bénévoler. On a donc créé des partenariats avec différentes structures sur le territoire" précise Laure Girard, rejointe par Marika Guillerme : "C'était un vrai plus, il y avait un réel besoin. On est aussi ouverts à travailler avec des collectivités. C'est une volonté pour nous de poursuivre le développement de cette initiative."

Et de conclure, en coeur : "On est très satisfaites. On a des très bons retours avec des témoignages qui sont plutôt poignants. On prend compte de la richesse de leurs échanges, autant pour le bénévole que pour la personne appelée."

Comme quoi l'être humain est plein de ressources lorsqu'il choisit d'agir, même dans les moments les plus difficiles.

Vous souhaitez devenir bénévole à l'ADMR Jura ? Pour plus d'informations la Fédération ADMR du Jura au 03 84 47 26 31 (contact bénévole par ici).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société covid-19 santé