COVID-19 : à Auxerre un hôtel rouvre, à Dijon les professionnels veulent encore attendre

Image d'illustration / © Romy Ho-A-Chuck
Image d'illustration / © Romy Ho-A-Chuck

Alors que le confinement n’est pas encore terminé, certains hôtels de la région ont décidé de rouvrir. C’est le cas du Kyriad d’Auxerre Appoigny, ce lundi 20 avril. D’autres établissements préfèrent attendre la mi-mai.

Par Valentin Chatelier

Chers voyageurs. Notre équipe s'est mobilisée et nous avons pris toutes les précautions nécessaires afin de pouvoir vous accueillir dans de bonnes conditions dès le lundi 20 avril !”. Sur sa page Facebook, l’hôtel Kyriad d’Auxerre Appoigny l’annonce fièrement : l’établissement ouvre de nouveau ses portes à ses clients. Il était fermé depuis le 17 mars.

Dans une publication, la direction de l’hôtel met en avant les mesures de sécurité qui ont été prises : une réception qui “respecte les distances de sécurité et les gestes barrières”, “des clés désinfectées à chaque location”, une restauration “à emporter, préparées dans le respect des gestes barrières”. L’établissement a par ailleurs décidé de louer une chambre sur deux, pour éviter trop de contacts entre les clients.
 

Sur Facebook, Kyriad, qui n’a pas répondu à notre demande d’interview, poursuit : “tous nos collaborateurs sont équipés de masques, de gants et de lingettes désinfectantes”. 

L’établissement a-t-il le droit de rouvrir, alors que le confinement n’est pas encore terminé ? Oui.Les hôtels ne font pas partie de la catégorie d’ERP (établissement recevant du public) dont l’ouverture au public a été interdite par l’article 8 du décret de mars 2020”, nous indique la préfecture de l’Yonne, précisant que “certains étaient fermés soit en raison de l’absence de client soit sur décision des propriétaires”.
 

Les autres établissements vont-ils rouvrir ?


Depuis le début du confinement, de nombreux hôtels sont en effet fermés. Et ne sont pas prêts de rouvrir. Nous avons contacté Patrick Jacquier. Il est le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) de Côte-d’Or. La famille Jacquier, avec le groupe Hôtels Bourgogne Qualité, possède 12 hôtels en Bourgogne.

Pour lui, rien ne se fera avant le 11 mai. Le groupe prévoit de relancer seulement trois de ses établissements : l’Ibis budget de Saint Apollinaire, l’Ibis Dijon Gare et le Mercure, situé au centre Clémenceau. Seule condition : “que nous ayons pu obtenir tout ce que nous souhaitions sur la protection des salariés et des clients, c’est à dire des masques, du gel hydroalcoolique, des vitres en plexiglas pour protéger les salariés”, précise Patrick Jacquier. Les autres sont et resteront fermés pour l'instant.

Il parle même d’une ouverture, comme s’il lançait un nouvel hôtel : “On va changer totalement nos process, notre manière de travailler, de vendre nos chambres”.

Mais les clients, eux, vont-ils revenir ? Le secteur du tourisme sera de toute manière très fortement impacté. La clientèle d’affaire pourrait de son côté commencer à faire son retour progressivement après le 11 mai, date de début du déconfinement en France.
 

Sur le même sujet

Les + Lus