Covid-19 : les concours des Glorieuses de Bresse annulés cette année

La 158e édition des Glorieuses de Bresse est annulée. La crise sanitaire rend impossible la tenue de ce prestigieux concours. Que les amateurs des reines de la volaille se rassurent, un marché sera tout de même maintenu avant les fêtes de Noël.
Pas de concours pour les volailles de Bresse cette année.
Pas de concours pour les volailles de Bresse cette année. © Anthony Borlot / France Télévisions
Nicolas Roguet élève des volailles de Bresse à Bouhans, en Saône-et-Loire. Il en possède plus de 10 000. "On a dix mètres carrés d'herbe par volaille. Chaque lot de volailles a son parc, son ombrage et puis son parcours en herbe. Donc elles sont élevées en plein air", précise-t-il.

Depuis presque trente ans, l'éleveur emmène quelques-unes de ces bêtes au concours des Glorieuses de Bresse. Mais cette année, à cause de la crise sanitaire, le concours est annulé. 

"C'est un peu dommage. Parce que le concours reflète le travail que l'on a fait toute l'année. Ça récompense ceux qui ont travaillé pour. C'est-à-dire l'éleveur plus un peu toutes les petites mains à côté. Ce sont des exploitations familiales", ajoute-t-il.

Créés en 1862, les Glorieuses de Bresse voient s'affronter les professionnels de la filière dans les quatre capitales bressanes : Bourg-en-Bresse, Montrevel et Pont-de-Vaux dans l'Ain et Louhans, en Saône-et-Loire. De mémoire d'anciens, peu d'éditions ont été annulées. 

"Depuis une vingtaine d'année que je préside ce concours, je n'en ai pas connues, précise Jean-Paul Tréboz, le président de la société d'agriculture en charge des Glorieuses de Louhans. À priori, il semblerait que pendant les deux guerres, il y ait eu des annulations de concours."
 
durée de la vidéo: 01 min 45
Covid-19 : les concours des Glorieuses de Bresse annulés
 

Un marché à Louhans le 19 décembre

Préparer un poulet, un chapon, une poularde ou une dinde prend plusieurs mois aux éleveurs. Alors pour ne pas gâcher tous ces efforts, et satisfaire les 5 000 visiteurs annuels des Glorieuses de Bresse, les organisateurs ont eu une idée.

"On a choisi de maintenir quand même les Glorieuses, mais sous forme de marché. Marché de producteurs, marché d'éleveurs", explique Katy Molière, chargée de communication au Comité interprofessionnel de la volaille de Bresse (CIVB). À Louhans, le marché se tiendra à côté de la salle traditionnelle du concours le 19 décembre prochain.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie tradition culture covid-19 santé société