Covid-19 : Contrôles aux frontières : quelles sont les modalités pour la frontière entre France et Suisse ?

Depuis ce 1er février 0 heures, les frontières avec les pays hors Union européenne sont fermées, "sauf motif impérieux". Pour revenir d'un pays de l'UE, un test PCR négatif est exigé. Qu’en est-il de la Suisse ? Mode d'emploi, déclaration à télécharger. On vous explique.

Vous êtes en Suisse et vous voulez aller en France, c’est toujours possible :
 

Vous serez dispensé de test PCR si vous remplissez les conditions suivantes : 

 

Vous devrez présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures

 


Un document sera à présenter à la frontière et sera exigé à l’embarquement de votre avion ou bateau, précise le ministère de l’Intérieur français.

Tout voyageur de 11 ans et plus doit disposer lorsqu'il entre en France depuis la Suisse :


Tout voyageur de moins de 11 ans  doit disposer lorsqu'il entre en France depuis la Suisse :


Si vous n’aviez pas la possibilité de réaliser un test-PCR depuis votre pays de départ, une dispense est possible auprès de l’ambassade ou consulat de France. Plus d’infos sur le site du ministère de l'Intérieur.
 

La Suisse n’est pas considérée comme un Etat hors-Union Européenne


Clément Beaune, Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes a bien précisé sur Twitter que ces mesures s’applique à l’espace européen, c’est-à-dire les Etats membres de l'Union européenne ainsi que la Suisse, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin et Vatican. Pour tous les autres pays, les frontières avec les pays hors Union européenne sont désormais fermées, "sauf motif impérieux".

Voici le document à télécharger si vous voyagez dans ce cadre d'un motif impérieux

Le préfet du Doubs annonce des contrôles aux frontières

Joël Mathurin annonce que les contrôles aux frontières et dans la zone frontalière seront intensifiés au cours des jours prochains.

A cet effet, des renforts de la gendarmerie et des douanes vont être mobilisés. Une cellule opérationnelle est mise en place pour coordonner les actions des services des douanes, de la police aux frontières et de la gendarmerie nationale et afin, dès le 2 février, d’intensifier les contrôles aléatoires, notamment aux postes frontières et dans la zone de 30 km autour des frontières.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société suisse international