Covid-19 : le taux d'incidence diminue en Bourgogne-Franche-Comté, les variants détectés dans tous les départements

L'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté fait le point, comme chaque semaine, sur la situation de l'épidémie de Covid-19. Elle note "une pause dans la région", même si "le haut niveau de circulation du virus" et "la détection de nouveaux variants" la préoccupent.

Illustration.
Illustration. © Dylan Meiffret / MAXPPP

"Si l’épidémie marque une pause dans la région, le haut niveau de circulation du virus observé à l’échelle nationale et la détection des variants sur l’ensemble de la région demeurent préoccupants", indique l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté (ARS) ce vendredi 12 février dans son point hebdomadaire sur l'épidémie de Covid-19.

Le taux d'incidence, qui mesure le nombre de contaminations pour 100 000 habitants, est désormais mesuré à 190 dans notre région sur sept jours glissants. Il était de 220 la semaine précédente. Depuis le début du mois de février, cet indicateur est repassé sous la moyenne nationale, de 201 cas pour 100 000 habitants selon les derniers chiffres de Santé publique France.

Le taux d'incidence pour l'ensemble de la population est en diminution sur une semaine dans l'ensemble des départements de notre région. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, il baisse partout sauf en Haute-Saône.

Les hôpitaux de la région sont toujours sous tension. Depuis le pic de la deuxième vague de l'épidémie, le nombre de patients traités pour Covid-19 reste à un niveau très élevé dans notre région. On comptait ce vendredi 12 février 1 647 patients pris en charge pour des formes graves du Covid-19, dont 152 en réanimation.

Les variants présents dans tous les départements

"Les variants dits 'britanniques' et 'sud-africains' ont désormais été détectés dans tous les départements de la région, et leur proportion continue d’augmenter", ajoute l'ARS sans donner de précision chiffrée. La préfecture du Territoire de Belfort a précisé de son côté ce vendredi que cinq cas de variant dit sud-africain ont été identifiés dans le département. 

Il y a une semaine, 45 cas de variants dits britanniques et sud-africains étaient recensés dans tous les départements de la région sauf dans la Nièvre. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société