Covid-19 : on vous explique pourquoi la Bourgogne-Franche-Comté pourrait connaître un rebond de l'épidémie

Est-ce le calme relatif avant la nouvelle tempête ? Selon l'agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, les chiffres de cette fin février ne sont pas bons, malgré les apparences. Un rebond de l'épidémie de Covid-19 semble se profiler.

La Bourgogne-Franche-Comté pourrait connaître un rebond de l'épidémie de Covid-19 début mars.
La Bourgogne-Franche-Comté pourrait connaître un rebond de l'épidémie de Covid-19 début mars. © Maxppp/Franck Dubray

En apparence, la situation est moins inquiétante que dans d'autres régions. Fin février, sur le front de l'épidémie de Covid-19, la Bourgogne-Franche-Comté connaît toujours un "plateau". Le taux d'incidence reste stable, avec 160 tests positifs pour 100 000 habitants.

Malheureusement,  selon l'agence régionale de santé, "cette stabilité coïncide avec une baisse du nombre de tests réalisés : la hausse significative du taux de positivité des tests témoigne de l’amorce d’un rebond épidémique".

L'ARS précise également :

Ce rebond est à mettre en relation avec la diffusion croissante du variant dit britannique, dont le taux de circulation a doublé en une semaine.

Le variant britannique représente près de 31% des cas positifs dans la région, contre 16% la semaine dernière. Les départements de la Bourgogne-Franche-Comté les plus touchés sont  la Nièvre (plus de 50%) et le Doubs (43%).

 

1 400 personnes hospitalisées

1400 personnes, atteintes par l'épidémie de Covid-19,  sont actuellement hospitalisées dans la région. Un chiffre considérable, selon l'ARS. La tension dans les services de réanimation est à 74 %. Or, il y a toujours un décalage de dix jours entre la situation épidémique et l’activité hospitalière. Le rebond de l'épidémie semble donc proche.

A ce jour,  3 753 personnes sont décédées dans les établissements hospitaliers depuis le début de l’épidémie, 2 182  dans les établissements médico-sociaux.

 

Où se faire dépister ?

Enfin,  l’ARS rappelle les mesures indispensables pour lutter contre la pandémie  :

- appliquer tous les gestes barrière

- au moindre signe évocateur de la COVID ou en cas de contacts à risque, se faire dépister dans les meilleurs délais

- respecter scrupuleusement les consignes d’isolement.

La liste des centres de dépistage, ouverts même pendant les weekends,  se trouve à cette adresse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société