Déconfinement : pourquoi la situation en Bourgogne-Franche-Comté est meilleure que pour les deux précédents

Un taux d'incidence moins important, moins d'hospitalisations et une campagne de vaccination qui s'amplifie : la situation sanitaire en Bourgogne-Franche-Comté est, sur certains aspects, meilleure que lors des deux précédents déconfinements. On fait le point en chiffres.

Illustration.
Illustration. © Olivier Corsan / MAXPPP

Alors que le desserrement des contraintes de ce troisième déconfinement va mécaniquement augmenter nos interactions, nous avons voulu comparer la situation sanitaire actuelle à celle des deux dernières sorties de confinement en Bourgogne-Franche-Comté.

Une circulation du virus moins importante

La circulation du virus du Covid-19 est moins importante en ce mois de mai 2021 qu'elle ne l'était en décembre 2020, lors du deuxième déconfinement. Le taux d'incidence de l'épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, qui correspond au nombre de contaminations pour 100 000 habitants, était le 14 mai 2021 de 121. Le 15 décembre 2020, ce même indicateur était de 259. Lors du premier déconfinement, les tests de dépistages étaient encore peu nombreux. Il n'est donc pas possible de comparer la situation actuelle avec celle de mai 2020.

Moins d'hospitalisations

Au 17 mai 2021, on compte 925 personnes hospitalisées pour Covid-19 dans les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté. C'est presque deux fois moins qu'au moment du second déconfinement, où on comptait 1 807 hospitalisations simultanées mi-décembre 2020. Lors de la fin du premier confinement, en mai 2020, le nombre d'hospitalisations était comparable à la situation actuelle, avec 958 hospitalisations dans notre région.

Du côté des réanimations, la situation est meilleure que celle du second déconfinement, mais moins bonne que celle du premier déconfinement. Au 17 mai 2021, il y a 144 personnes admises en réanimation pour Covid-19 dans notre région. Mi-décembre 2020, on en comptait 186. Mais au mois de mai 2020, il n'y en avait que 108.

440 000 personnes vaccinées

Un point diffère entre ces trois déconfinements : la vaccination. Lors des deux derniers, la campagne de vaccination n'avait pas encore débuté. Désormais, elle est ouverte aux personnes âgées de 50 ans et plus, et est même accessible à tous les majeurs pour les rendez-vous encore disponibles le jour même ou le lendemain.

En Bourgogne-Franche-Comté, 439 151 personnes sont déjà totalement vaccinées au 16 avril 2021. Cela représente 16 % de la population de la région.

Malgré ces chiffres encourageants, l'Agence régionale de santé "demande à chacun de rester prudent et de continuer à appliquer scrupuleusement [les] gestes de prévention en toutes circonstances, [le] recours au dépistage en cas de signes évocateurs de la maladie ou de contact à risque, [et les] consignes d’isolement", comme elle l'indiquait dans un communiqué vendredi 14 mai.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société déconfinement