Dijon : le gérant d'une boutique de cannabis a été placé en garde à vue

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

Un "coffee shop" qui vend des produits dérivés du cannabis à Dijon a été perquisitionné mardi 18 juillet 2018. Le gérant de cette boutique de CBD a été placé en garde à vue.
 

Plusieurs boutiques vendant du cannabis CBD (un produit dénué de substance psychotrope) ont ouvert récemment en France.
Ces magasins vendent du cannabidiol sous forme de spray, de tisane, de bonbon, de liquide pour cigarette électronique, d'huile, d'herbe...

C’est le cas notamment à Besançon en Franche-Comté et à Chalon-sur-Saône en Bourgogne.

Un peu partout, les perquisitions de la police se multiplient, car ces magasins profitent d'un flou juridique qui autorise le CBD dès lors que la teneur en THC n'excède pas 0,2%. Dans la boutique Bestown de Saône-et-Loire, une descente de police a déjà eu lieu rue de Belfort jeudi 21 juin 2018. Une perquisition qui avait débouché sur une saisie de produits stupéfiants : de l'herbe et de la résine de cannabis. 

 

 

La France est un des plus gros consommateurs de cannabis en Europe


La boutique de Dijon a annoncé sur Facebook son ouverture à partir du lundi 16 juillet. Dès le lendemain mardi, une perquisition a eu lieu dans les locaux.
La police est arrivée vers 17h et le gérant a été placé en garde à vue pour "détention, transport, offre ou cession de stupéfiants", indique Éric Mathais, procureur de la République à Dijon, confirmant une information du Bien Public.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait averti que ses services allaient clarifier cette "zone grise du droit".


La France comptant 700 000 fumeurs de cannabis quotidiens selon des chiffres officiels. Cela fait de l’Hexagone un des pays les plus gros consommateurs de cannabis en Europe : 22% des 15-34 ans ont fumé au moins un "joint" en 2016, selon l'étude la plus récente sur le sujet.