Dijon : les migrants installés dans les anciens locaux des Restos du Cœur obtiennent un sursis jusqu'au 25 août

Une centaine de migrants ont trouvé refuge dans les anciens locaux des Restos du Cœur à Dijon. / © France 3 Bourgogne
Une centaine de migrants ont trouvé refuge dans les anciens locaux des Restos du Cœur à Dijon. / © France 3 Bourgogne

Une centaine de migrants menacés d'expulsion et leur collectif de soutien ont obtenu un sursis ce mardi 21 juillet. Au tribunal de Dijon ce matin, leur recours pour faire annuler l'ordonnance d'expulsion a été renvoyé au 25 août prochain. D'ici là, ils devraient rester impasse Reggio.

Par T.S.

Il n'y aura donc pas d'expulsion avant le 25 août, pour les demandeurs d'asile installés impasse Reggio, dans les anciens locaux des Restos du Cœur à Dijon. Une centaine de migrants ont déposé, avec l'aide du collectif qui les soutient, un recours pour faire annuler l'ordonnance d'expulsion qui les visent, une ordonnance signifiée au début du mois de juillet.

Ils sont arrivés mi-avril, mais combien de temps pourront-ils rester ? C'est toute la question. Depuis le 7 juillet, les occupants de ces bâtiments peuvent être expulsés. La plupart de ces demandeurs d'asile ont déjà été expulsés plusieurs fois des locaux qu'ils occupaient depuis leur arrivée à Dijon. Ils espèrent rester encore quelques mois dans les anciens Restos. 

Reportage d'Anne Berger et Daniel Waxin, avant l'audience de ce mardi 21 juillet, avec les interviews de : 
  • Paul Garrigues, membre du collectif Droit-d'asile-migrants
  • Dominique Clémang, avocate des migrants
Dijon : des demandeurs d'asile menacés d'expulsion

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus