Régionales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay en tête du premier tour, découvrez tous les résultats

Marie-Guite Dufay, présidente sortante, arrive en tête du premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté. Découvrez tous les résultats des élections. 

© MaxPPP / JC Tardivon

Les résultats définitfs du premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, dimanche 20 juin 2021 :

Les réactions des candidats 

Marie-Guite Dufay (PS/PCF) : "Je me trouve en tête, c'est une bonne surprise. Le combat est loin d'être terminé. Le poids de cette abstention engendre des incertitudes très fortes. Tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs que je veux défendre, avec toute la gauche, doivent se manifester. Je lance un appel à toute la gauche." 

Vous estimez qu'avec l'union de la gauche, vous pouvez remporter cette élection sans la République en marche ? "Absolument" a répondu la présidente sortante sans hésiter.

Denis Thuriot (LREM/MoDem) : "Le score, on l’aurait tous aimé plus haut. Les chiffres ne sont pas du tout ce que les médias annonçaient. Notamment par rapport à l’extrême droite que je combats. Le Rassemblement national n’est pas du tout dans une dynamique. On sent bien qu’il est bien plus faible qu’en 2015. Pour l’instant, je ne lance pas l’appel. Je prendrai ma décision toute à l’heure ou demain matin au plus tard. Il faut prendre le temps de la réflexion. On veut toujours faire mieux. Maintenant, ce n’est pas rien non plus, nous sommes au 2e tour, ce n’est pas rien."

Julien Odoul (RN) : "Nos électeurs qui font confiance à Marine Le Pen ont décidé de déserter les urnes. Je le redis, la désertion démocratique, c'est faire le jeu du gouvernement et d'Emmanuel Macron. C'est la deuxième fois de ma vie politique que je fais une élection sans électeurs. Emmanuel Macron comptait sur l'abstention pour délégitimer l'élection. Nos électeurs doivent retrouver le chemin de la démocratique. Le rassemblement est possible. Quelle région on veut pour demain ?"

Claire Rocher (LO) : "Notre score est modeste mais il démontre un besoin vivace de renverser une bourgeoisie qui n’a jamais autant opprimé les travailleurs. La crise sanitaire l’a encore mis en évidence de manière plus criante. Ce sont les salariés qui ont tenu le pays. Mais ce sont eux qui sont attaqués par les plans de licenciement, la baisse des salaires et la dégradation des conditions de travail."

Gilles Platret (LR/UDI) : "Je ne suis pas déçu, parce que je ne regarde pas que le pourcentage. Je regarde le nombre de voix. L'abstention est souveraine. Si entre les deux tours il y a un sursaut du corps électoral, vous changez les résultats. C'est ce sur quoi on va travailler, et cette victoire on va aller la chercher, même avec les dents. Quand on a fait une alliance aussi large que la nôtre avant le premier tour ce n'est pas besoin de négocier. Je vais laisser les autres négocier leurs petits arrangements entre amis."

Stéphanie Modde (EELV) : "Les sondages sont déjoués. Le gouvernement devra répondre au scandale de l’organisation de ces élections. Si on s’entend avec la liste de Marie-Guite Dufay (PS/PCF) ce soir, la région Bourgogne Franche-Comté restera à gauche."

Bastien Faudot (LFI/Gen.s) : "Il y a une crise démocratique profonde. Il faut qu'on s'incline. Plus de deux tiers des électeurs ne se rendent pas aux urnes. Nous devons tous nous rétrécir devant cela. Nous vivons dans la 6ème ou 7ème puissance mondiale et l'Etat n'est pas foutu de distribuer les professions de foi."


Les résultats du premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté

Marie-Guite Dufay face à sept candidats

Marie-Guite Dufay, à la tête de la grande région Bourgogne-Franche-Comté depuis le 4 janvier 2016, remet son mandat en jeu face à six candidats venus de tous horizons politiques. Julien Odoul, tête de liste du Rassemblement National, donné en tête du premier tour dans différents sondages, Gilles Platret représentant des Républicains, Denis Thuriot, de LREM sont les candidats à droite. A gauche, on trouve la liste écologiste de Stéphanie Modde, Bastien Faudot de la gauche républicaine et socialiste, et Claire Rochet pour Lutte Ouvrière.

Une demi-douzaine de sondages au moins ont été réalisés sur les intentions de vote des électeurs de Bourgogne-Franche-Comté, avant le premier tour. La plupart de ces études ont été commandées par les partis politiques. Seule exception: le dernier sondage, initié par France 3, dont vous retrouvez les détails ici

Une abstention record

Les estimations du taux d'abstention au niveau national sont de 66,1%. Un chiffre jamais vu en France, durant la Vème République. Le record d'abstention sur une élection datait de 2009 lors des élections européennes : 59,37%. A noter qu'une abstention plus importante encore s'était produite lors du référendum sur le quinquennat, en septembre 2000 (69,8%). 

Au premier tour des élections régionales de 2015, l'abstention avait été forte, entre 44 et 53% selon les départements de Bourgogne-Franche-Comté. Au niveau national, il était alors de 50,1%. 

En Bourgogne-Franche-Comté, l'abstention s'élève à 65,1%. Il était de 49,4% en 2015 lors de ce même scrutin. Une augmentation plus que significative qui inquiète les élus politiques. 

Suivez en direct sur France 3 la soirée électorale en Bourgogne-Franche-Comté

En direct sur France 3 Franche-Comté

Pour aller plus loin

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections