Mort d'Alexia : un nouvel appel est témoin est lancé

Les gendarmes sont mobilisés dans les bois à proximité de la commune de Velet / © Lucie Thiery
Les gendarmes sont mobilisés dans les bois à proximité de la commune de Velet / © Lucie Thiery

L'enquête continue pour comprendre par qui et pourquoi Alexia Daval a été tuée près de Gray en Haute-Saône. Son corps a été formellement identifié. La justice lance un nouvel appel à témoignages. 

Par Sophie Courageot avec AFP

Un nouvel appel à témoins  été lancé mercredi par le parquetde Vesoul. Il invite à "signaler tout fait suspect constaté, dans les environs de Gray et de la forêt de Velet-Esmoulin, durant le week-end du 28 et 29 octobre, qui peut donner lieu à un signalement à la gendarmerie au numéro dédié : 03 84 65 11 45".
 

Ou est est l'enquête ? 


Un travail technique minutieux est mené dans le bois où le corps de la jeune femme a été trouvé, caché sous des feuillages. Les experts réalisent des prélèvements, collectent les éventuelles traces biologiques, recherchent des empreintes permettant de comprendre comment le corps a été acheminé jusqu'au bois.

Trois drones de la section de recherches de la gendarmerie des transports aériens ont été utilisés. Ils peuvent photographier et filmer la scène de crime afin de repérer d'éventuelles "traces de roulage et de pneus sur les prairies" invisibles depuis le sol, explique le commandant de la gendarmerie de Haute-Saône, Jean-Michel Blaudez.

Tout témoignage peut être important


Un autre travail consiste a recueillir les témoignages afin de comprendre ce qui s'est passé. Selon son mari, Alexia est partie à 09H30 samedi. Le trajet habituel de son jogging suit les bords de la Saône. Les enquêteurs cherchent des témoins qui l'ont vu courir et éventuellement être approchée par son ou ses meurtriers.

Beaucoup de questions sont encore sans réponses. Alexia Duval a-t-elle emprunté un autre trajet ? Connaissait-elle son agresseur ? Où a-t-elle été interceptée ? Où a-t-elle été tuée ? Quand et comment ?

Le corps de la jeune femme de 29 ans a été officiellement identifié. L'autopsie aura lieu jeudi à Besançon. Pour l'instant, aucun suspect n'a été interpellé. L'enquête sera longue et compliquée, ont estimé les enquêteurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus