Disparition de Brigitte Ligney : sa famille poursuit les recherches, l’un de ses fils témoigne

Depuis le lundi 26 juillet dernier, la maire de La Chenalotte (Doubs) Brigitte Ligney est portée disparue sur l’île de La Réunion. Elle était partie randonner avec son mari dans le secteur du Piton de la Fournaise. Epaulée par des bénévoles, sa famille poursuit les recherches et ne perd pas espoir.
Brigitte Ligney a disparu depuis le lundi 26 juillet.
Brigitte Ligney a disparu depuis le lundi 26 juillet. © Gendarmerie de La Réunion

Dès l’annonce de sa disparition, les trois fils de Brigitte Ligney ont pris le premier avion à destination de la Réunion. Depuis, sur place, ils ne cessent de chercher leur mère, disparue depuis le lundi 26 juillet, soit plus de deux semaines. Malgré les jours qui passent, l’espoir est toujours présent.

On a toujours de l’espoir, c’est sûr, même si l’on commence à se dire que cela fait beaucoup de temps. Mais ce n’est pas pour autant que l’on va arrêter de chercher.

Jocelyn Guy, fils de Brigitte Ligney

On se doute bien que si on la retrouve elle aura un état de santé très dégradé, si ce n’est pire. Mais pour le moment, ce n’est pas vraiment à cela que l’on pense : on pense à la retrouver, avoir des réponses et terminer cette histoire au plus vite”, confie l’un de ses fils, contacté par Skype. 

Alors que les recherches menées par le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) de la Réunion se sont arrêtées après une semaine, la famille et les proches de Brigitte Ligney peuvent compter sur le soutien et l’appui de la population locale pour continuer à fouiller le secteur du Piton de la Fournaise. “Nous avons fait appel à la générosité et à l’humanité des Réunionnais. C’est grâce à cela que nous avançons. Les dépenses ne sont pas aussi importantes que cela d’un point de vue financier. C’est surtout sur le plan physique et mental que c’est compliqué.” Jocelyn Guy détaille l’organisation mise en place :

 

Tous les matins, nous nous levons aux aurores pour arriver à la première heure là-haut et nous rentrons à la tombée de la nuit. Les journées sont intenses.

Jocelyn Guy, fils de Brigitte Ligney

 

Il poursuit : "Puis, il y a l’organisation des journées à venir à gérer. Nous faisons un état des lieux tous les soirs avec des cartes IGN pour savoir quelles zones ont été couvertes.

Des confrères de Réunion 1ère ont pu suivre les recherches menées par les proches de Brigitte Ligney. 

La famille de Brigitte Ligney à la Réunion pour continuer les recherches

Des recherches avec le soutien de la population locale

Des accompagnateurs de haute montagne, des trailers, des paysans propriétaires de terre ainsi que des bénévoles participent aux battues organisées. "Nous avons un groupe Facebook qui nous permet de communiquer avec toutes les personnes qui nous viennent en aide." Le nombre de participants aux recherches varie selon les jours : “Cela peut aller de 5 personnes jusqu’à 35 le weekend dernier.

Les investigations sont rendues compliquées par la géographie du terrain. “La superficie est immense. La végétation est tellement dense et les conditions climatiques tellement changeantes que cela empêche la bonne progression des recherches”, décrit Jocelyn Guy. 

Quelques minutes avant sa disparition, Brigitte Ligney a été photographiée par son mari.
Quelques minutes avant sa disparition, Brigitte Ligney a été photographiée par son mari. © Jocelyn Guy / Page Facebook "Recherches Brigitte Ligney 974"

Les proches, restés en métropole, participent également à la logistique. Dans le Doubs, une cagnotte a été mise en place pour aider financièrement la famille de Brigitte Ligney en plus des messages de soutien envoyés régulièrement. “Cela fait du bien au moral. C’est important de voir que la communauté dont ma mère faisait partie est derrière nous.” 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers