Doubs : grand élan de solidarité sur l'île de la Réunion pour retrouver Brigitte Ligney, maire de la Chenalotte

Depuis lundi 26 juillet, les recherches continuent pour retrouver Brigitte Ligney. La maire de la Chenalotte, dans le Doubs, est introuvable. Elle était partie en randonnée avec son mari, sur l'île de la Réunion. Des volontaires se rassemblent via Facebook, pour faire les recherches sur place.
Sur ce groupe ouvert début août, les internautes aident la famille de Brigitte Ligney sur le terrain, ou en ligne
Sur ce groupe ouvert début août, les internautes aident la famille de Brigitte Ligney sur le terrain, ou en ligne © Capture écran du groupe Facebook "Recherches Brigitte Ligney 974"

Cela fait près de deux semaines que Brigitte Ligney a disparu, sur l'île de la Réunion. La maire de la Chenalotte (Doubs) est introuvable depuis le 26 juillet dernier. Elle et son mari étaient partis randonner sur les pentes du Piton de la Fournaise. Depuis, plus de trace de cette femme. Outre les forces de l'ordre, plusieurs dizaines de volontaires ne ménagent pas leurs efforts pour retrouver cette femme de 63 ans. Tous veulent aider ses trois fils et son mari Lucien. Ils se coordonnent par le biais d'un groupe Facebook, pour faire leurs recherches sur le terrain. 

Près de 1.300 volontaires

Lucien et ses fils Bastien, Jocelyn et Léopold peuvent compter sur les bénévoles du groupe Facebook "Recherches Brigitte Ligney 974". Depuis le 3 août dernier, il rassemble plus de 1.300 membres. Il sert de base pour toutes ces personnes mobilisées, pour définir les cinq secteurs autour du Piton de la Fournaise. Il s'agit d'endroits où pourraient peut-être s'être réfugiée Brigitte Ligney. Ces volontaires se rendent ensuite sur le terrain, afin de faire ces recherches.

D'autres membres du groupe contribuent aussi, à leur façon, aux recherches. Ici, un kinésithérapeute propose d'aider gratuitement les volontaires. Un peu plus loin dans le groupe, Aurore propose d'héberger les bénévoles. "Je ne sais pas si c'est une aide, parce que vous avez tellement d autres choses en tête : mais si à un moment, vous avez besoin de souffler (je n'ose imaginer que ce soit possible), ou de vous reposer entre 2 jours de mauvais temps, j'ai une kaz [NDLR : une maison, en créole réunionnais] de location dans les hauts de Saint-Leu. Je peux vous la laisser", propose la jeune femme. 

La solidarité bat son plein sur l'île de la Réunion, pour retrouver la maire de la Chenalotte, dans le Doubs
La solidarité bat son plein sur l'île de la Réunion, pour retrouver la maire de la Chenalotte, dans le Doubs © Capture du groupe Facebook Recherches Brigitte Ligney 974

Chacun essaie vraiment de participer en fonction de ses capacités."Bonjour, j'ai un drone professionnel qui résiste au vent, jusqu'à 72 kilomètres par heure, et qui peut voler sur une distance de 9 kilomètres, si je peux etre utile", ajoute un pilote de drone. Les contributeurs peuvent aussi poster les informations et indices qu'ils possèdent, directement sur ce groupe. 

Internet à la rescousse pour aider la famille

À la suite de la disparition, la gendarmerie de la Réunion a lancé un appel à témoins. En parallèle, ce groupe Facebook a été mis en place pour amplifier les recherches. Parmi ses responsables, il y a les trois fils et le mari de Brigitte Ligney. C'était nécessaire, pour pouvoir obtenir de l'aide. La famille a notamment eu besoin d'un véhicule tout-terrain. "Un 4x4 spécifique, avec des suspensions hautes", comme le précisent nos confrères de Réunion la 1ère

Début août, la gendarmerie a interrompu ses recherches, non sans avoir mobilisé au plus fort de la crise une soixantaine de militaires du PGHM (le peloton de gendarmerie spécialisé en haute montagne). C'est ce qui explique que les volontaires ont alors pris le relais.

Au moment de sa disparition, la femme née en 1958 à Vesoul (Haute-Saône) portait un tee-shirt à manches courtes de couleur jaune de marque Craft, une veste à capuche grise, un bermuda de couleur marron/orange, des chaussures de randonnée de la marque Millet, couleur turquoise et un sac à dos jaune.

Les numéros utiles

Si vous pensez détenir des informations utiles :

 Gendarmerie de Saint-Philippe (la Réunion) : 0 262 37 00 54 ou faire le 17

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
randonnée nature disparition faits divers