Doubs : un lynx retrouvé mort a bien été victime de braconnage, tué par une arme à feu

L'animal retrouvé le 30 décembre dans le canton de Quingey dans le Doubs a bien été abattu par l'homme indiquent la DREAL de Bourgogne-Franche-Comté. L'espèce est pourtant protégée.

Une centaine de lynx adultes vivraient à l'état sauvage en France, dans le Jura, les Alpes et les Vosges.
Une centaine de lynx adultes vivraient à l'état sauvage en France, dans le Jura, les Alpes et les Vosges. © Maxppp / Philippe Trias

Un lynx de plus braconné. Le centre Athenas avait tiré la sonnette d'alarme le 31 décembre. L'année se terminait mal pour ce grand prédateur.

Le 30 décembre dans la soirée, une randonneuse avait signalé la découverte du cadavre d'un lynx. Arrivé sur place le lendemain, Gilles Moyne, le directeur du centre Athénas, n'avait aucun doute : le lynx  a été tué d'un coup de fusil de chasse. Il ne cachait pas sa colère : "Les efforts que nous faisons depuis 30 ans pour sauver, soigner et relâcher des lynx sont remis en cause par ce genre de gestes imbéciles !" dénoncait Gilles Moyne, directeur du centre de soins aux animaux sauvages basé près de Lons-Le-Saunier dans le Jura.

Dans un communiqué publié le 5 janvier, les services de l'Etat par la voix de la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement confirment la nouvelle :

"Des inspecteurs de l’environnement de l’Office français de la biodiversité (OFB) se sont rapidement rendus sur place pour réaliser les premières constatations. Le lynx a ensuite été autopsié dans la journée. Cette autopsie a permis de constater que l’animal a été tué par une arme à feu."

Les investigations se poursuivent dans le cadre d’une enquête judiciaire conduite sous l’autorité du Procureur de la République de Besançon pour identifier le ou les responsables de ce délit (puni d’une peine maximale de 3 ans de prison et 150 000 € d’amende) qui porte une atteinte grave à la population de lynx en France, indique la DREAL. Au cours de l’année 2020, c’est en effet la troisième destruction illégale de lynx avérée après celles survenues au début de l’année dans les départements du Haut-Rhin et du Jura.

Le Lynx boréal est le seul grand félin sauvage présent en France où l’espèce est considérée comme menacée. Elle est d’ailleurs strictement protégée au niveau international par la Convention de Berne, la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), la Directive européenne Habitats-Faune- Flore. En France, au niveau national, l’espèce bénéficie du statut d’espèce protégée. La population de lynx est d'environ une centaine d'individus dans le massif du Jura, mais les lynx y sont régulièrement victimes de braconnage ou d'accidents de la circulation.

Le centre Athénas a mis en place une veille pour signaler tout acte répréhensible envers un animal sauvage :  balancetonbraco@athenas.fr

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement animaux