Au coeur de la police des frontières

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot & Elisabeth Braconnier

Le feuilleton nous fait découvrir cette semaine les missions de la Police aux frontières, à Pontarlier et Montbéliard (Doubs). Notre équipe a suivi ces hommes et ces femmes qui luttent au quotidien contre l'immigration clandestine, le travail dissimulé ou encore la fraude documentaire.

Avec ses 230 kilomètres de frontières communes avec la Suisse, la Franche-Comté est un lieu de passage potentiel pour les candidats à l'immigration clandestine.

1- Au coeur de la police des frontières


Plusieurs fois par semaine, les policiers français de la PAF contrôlent un train de nuit en provenance de Venise et Milan. A son bord, ils découvrent régulièrement des migrants venus d'Afrique, du Maghreb, du Proche-Orient et du sous-continent indien, qui tentent de gagner la France ou l'Angleterre, via l'Italie et la Suisse. Aujourd'hui, le contrôle est fait à la gare internationale de Vallorbe, en commun avec les gardes-frontière suisses.
2 - Au coeur de la police des frontières

Depuis les attentats de Paris, en novembre 2015, l'instauration de l'état d'urgence a entraîné le retour des contrôles aux frontières entre la France et les pays limitrophes. Pour les policiers des unités de PAF de Pontarlier et Montbéliard, cela signifie la reprise des contrôles sur tout l'arc franco-suisse. Des contrôles aux frontières terrestres entre la France et la Suisse.

3 - Au coeur de la police des frontières


Avec la lutte contre l'immigration clandestine et la fraude documentaire, celle contre le travail dissimulé d'étrangers en situation irrégulière est la troisième mission principale de la PAF. Dans toute la région, les brigades effectuent régulièrement des contrôles chez les artisans. Le BTP et la restauration sont en effet les deux principaux secteurs utilisateurs de main d'œuvre clandestine selon l' Urssaf.

4 - Au coeur de la police des frontières