Cet article date de plus de 5 ans

L'Américain Jonathon Heyward remporte le 54ème concours international de jeunes chefs d'orchestre

L'Américain de 23 ans s'est imposé hier soir à Besançon. Ils étaient trois en finale dont une Japonaise, et un Chilien. 
L'Américain Johnaton Heyward remporte le 54ème concours international des jeunes chefs d'orchestre à Besançon
L'Américain Johnaton Heyward remporte le 54ème concours international des jeunes chefs d'orchestre à Besançon © Festival de musique - Yves Petit
Jonathon Heyward a dirigé en finale des œuvres de John Adams, Guillaume Connesson (création mondiale) et Johannes Brahms.

Le jeune américain a su séduire techniquement et émotionnellement le jury présidé par Dennis Russell Davies. Le jury a tenu compte de l'ensemble des épreuves depuis les 1/8 de  finale.

Le lauréat, "vu son âge", a "le potentiel pour se lancer dans une belle carrière, même si sa prestation n'était pas parfaite"

a expliqué le directeur du festival de musique classique de Besançon, Jean-Michel Mathé.

Le « Coup de cœur du public » et le « Coup de cœur de l'orchestre » ont été décernés à la japonaise Yukari Saito, 32 ans

Qui est Jonathon Heyward ? 

C'est en 2013, après avoir participé à la Compétition Blue Danube Opéra que Jonathon Heyward a rejoint le monde de la direction d'orchestre comme chef associé du au Hampstead Garden.
Il devient alors le plus jeune demi-finaliste de l'histoire de la compétition. Il est actuellement inscrit à l'Académie royale de musique en direction d'orchestre sous la tutelle du professeur Sian Edwards. De 2012 à 2014, il étudie au Conservatoire de musique de Boston et est chef assistant au département d'opéra du conservatoire. En 2013, il devient le directeur musical de l'opéra pour enfants de Boston. Jonathon est l'invité fréquent de divers ensembles dans les villes de New York, Boston et Londres. Comme instrumentiste (violoncelliste), ancien élève d'Andrew Mark, il obtient une licence en violoncelle du Conservatoire de Boston. Jonathon a joué dans des orchestres de Boston tel que le Commonwealth Lyric Theatre Orchestra et le New England Philharmonic. Dans Brilliant Mistakes (film primé), sous la direction de Jonas Friedman, on entend le travail du jeune soliste. La passion de Jonathon pour l'enseignement l'a amené à des postes à New Haven et à New York.

Quels morceaux ont dirigé les finalistes ? 

Musique maestro : Revoir un extrait de la finale

durée de la vidéo: 01 min 59
Johnaton Heyward, USA en finale
durée de la vidéo: 01 min 27
la japonaise Yukari Saito en finale
durée de la vidéo: 02 min 09
Le Chilien Helmuth Reichel Silva en finale

 

Pendant cinq jours, le concours a vu s'affronter 20 candidats, âgés de 23 à 34 ans


Ce concours biennal, créé en 1951, a donné ses lettres de noblesse au festival bisontin. Par le passé, le concours de Besançon a lancé la carrière de plusieurs grands chefs d'orchestre comme le Japonais Seiji Ozawa, l'Allemand Gerd Albrecht ou les Français Michel Plasson et Lionel Bringuier.
Outre une épreuve d'opéra dès les quarts de finale, les prétendants au titre se sont aussi mesurés lors des épreuves de concerto et d'oratorio, balayant un large répertoire d'oeuvres classiques, romantiques et du XXe siècle, a précisé Jean-Miche Mathé, directeur du festival.

La notoriété de ce concours est très élevée, notamment en Asie d'où proviennent de nombreux lauréats, et elle reste forte dans la vieille Europe. Nous avons par exemple eu 90 candidats aux présélections de Berlin"

note le directeur du festival.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture