Asthme : une unité dédiée aux malades ouvre au CHU de Besançon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vanessa Hirson

Dans le cadre de la journée mondiale de l’asthme, qui touche près de 4 millions de personnes en France, le CHU Jean Minjoz de Besançon (Doubs) annonce l'ouverture ce lundi 2 mai d'une unité spécifique pour les personnes asthmatiques, l'une des premières en France.

Une toux persistante sans le moindre effort. Premier signe qui a alerté Romain. A l’époque il a 25 ans, c’était en 2012. « Au début on pensait à de l’allergie. J’ai dû effectuer des tests et finalement je ne faisais pas d’allergie mais de l’asthme ».

Ce trentenaire souffre d’asthme modéré et il vit « presque » normalement. « Je fais du parapente, je travaille beaucoup dans le jardin, je le vis bien par contre, je dois penser à prendre un peu de Ventoline avant de faire un gros effort. Et le matin si j’oublie de prendre mon traitement, au bout du deuxième jour, je tousse de nouveau et là, l’asthme devient handicapant » témoigne-t-il.

Tout comme Romain, Valérie souffre d’asthme depuis des années. Deux inhalateurs et un comprimé chaque matin depuis 20 ans. « C’est un traitement à vie. Parfois si le traitement ne suffit pas je suis obligée de consulter mon médecin afin d’être mise sous cortisone » se désole-t-elle. « Parfois la nuit, ça siffle, je suis obligée de dormir presque assise. Le jour, si je monte les escaliers jusqu’au 4e étage, je suis essoufflée » témoigne-t-elle.

600 000 journées d’hospitalisation en France par an

L’asthme est une maladie chronique des bronches qui touche 4 millions de personnes en France. Les premières manifestations surviennent le plus souvent chez l’enfant. L’asthme se caractérise par la survenue de gêne respiratoire (dyspnée) sifflante (sibilants).

Dans certains cas, la toux peut être le seul symptôme. Entre les crises, la respiration est en principe normale. Pourtant, certaines personnes souffrent d’une forme rare et grave d’asthme qui impactent fortement leur qualité de vie. Ainsi par an, en France, cette maladie est responsable d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et de 1 000 décès. "L'asthme, les allergies sont en hausse croissante. C'est une maladie extrêmement fréquente, elle touche 6 à 8% des adultes. C'est la maladie respiratoire la plus fréquente chez les enfants" rappelle Cindy Barnig, professeur des universités et praticien hospitalier au CHU de Besançon.

Soucieux d’être au plus proche des malades asthmatiques, le CHU de Besançon met en place une nouvelle consultation spécifique pour les patients souffrant d’asthme et d’allergies respiratoires. Sous la responsabilité du Professeure Cindy Barnig, spécialisée dans l’asthme, cette nouvelle consultation complètera l’offre de soins déjà existant dans l’unité transversale d’allergologie (UTA). "Cette unité offre un plateau transversal. Parfois l'asthme est accompagnée d'autres allergies comme les allergies alimentaires. Cela permettra aux malades d'être pris en charge de manière globale" explique le médecin. 

Cette unité transversale, créée en janvier 2020, est l’une des premières de France. Pris en charge en ambulatoire, les patients bénéficieront d’un bilan complet (tests cutanés, prise de sang, exploration de la fonction respiratoire) et d’une prise en charge spécifique.

L’expertise du service de pneumologie du CHU Besançon

A Besançon, le CHU Jean Minjoz a rejoint fin 2021 le réseau Crisalis. Ce réseau est un réseau national dédié à la recherche clinique dans l’asthme sévère, constitué de centres regroupant des professionnels experts de cette maladie. Ce réseau vise à favoriser l’émergence de projets de recherche à grande échelle afin d’améliorer le diagnostic et les stratégies thérapeutiques dans le domaine de l’asthme sévère.

La prise en charge des patients asthmatiques sévères représente en effet une part importante de l’activité du service avec environ 350 patients suivis de manière régulière. Une prise en charge intégrée et originale est proposée sur un plateau technique unique : consultations, explorations fonctionnelles au repos et à l’exercice, tests allergologiques et séances d’éducation thérapeutique.

Près de 25% des Français souffrent d’allergies respiratoires, 6%, d’asthme. Un chiffre en constante augmentation depuis 30 ans. Ces allergies sont classées au 4e rang des maladies chroniques par l’OMS.

Pour prendre rendez-vous pour une consultation spécifique :

CHU de Besançon > Pôle cœur-poumons > Pneumologie > Unité transversale d’allergologie.

Du lundi au vendredi, 8h30-12h, 14h-16h30 03 81 21 81 08 asthme-patient@chu-besancon.fr 3 boulevard Alexandre Fleming, 25030 Besançon Cedex