Attaque de l’hôpital pour enfants à Kiev : les Convois solidaires lancent un appel aux dons de toute urgence pour l'Ukraine

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’association les convois solidaires basée à Besançon (Doubs) multiplie les acheminements vers ce pays avec du matériel de santé notamment. Au lendemain de l’attaque de l’hôpital pour enfants à Kiev, des camions vont être chargés pour se rendre sur place depuis la Franche-Comté. Comment aider ?

Au moins 37 morts ont succombé après une attaque massive survenue lundi 8 juillet contre des villes ukrainiennes. Des frappes ont visé des hôpitaux, notamment l’hôpital pour enfants Okhmatdyt situé à Kiev.

"Au total, près de 100 bâtiments ont été endommagés : un hôpital pour enfants, des maisons, des jardins d'enfants, une maternité, un collège, un centre d'affaires", a détaillé Volodymyr Zelensky sur Telegram lundi soir après avoir mentionné précédemment des frappes dans différentes villes : Kiev, Dnipro, Kryvyï Rig, Sloviansk, Kramatorsk.


L'ONU estime qu'il y a une "forte probabilité" que l'hôpital pour enfants de Kiev ait été touché par "un tir direct" de missile russe, selon la représentante du Haut-Commissariat des droits de l'homme de l'ONU en Ukraine. Le Conseil de sécurité des Nations unies va tenir, mardi 9 juillet, une réunion d'urgence sur l'Ukraine.

"Pansements, blouses, seringues… On a besoin de tout"


Mobilisée sans répit pour aider les Ukrainiens, l’association les Convois solidaires a été choquée par ces images. Elle s’apprête à réaliser un nouveau convoi début août, de Besançon en Franche-Comté, vers Odessa notamment. “On a besoin de tout, de petit matériel, des pansements, de blouses, de charlottes, de tubes, de seringues, de petit matériel chirurgical, de gants, de respirateurs. On sait que les particuliers, les médecins, les pharmaciens ont déjà beaucoup donné, mais si chacun donne un peu…” martèle Daniel Federspiel, président des Convois solidaires.

L’association est en recherche de couches également pour enfants, adolescents et adultes. Elle a ce qu’il faut en couches pour bébés. 

Les dons peuvent être déposés au local des Convois solidaires, 6 boulevard Diderot à Besançon, le jeudi de 14h à 17h, le samedi de 10 à 14h. Les dons en ligne sont possibles.


L’association cherche également un bénévole pour l’aider à améliorer sa gestion du site internet, et ses réseaux sociaux.

5.600 km aller-retour pour aider les civils en Ukraine


Début août, les Convois solidaires partiront de Franche-Comté avec un camion de 12 m3 prêté par un transporteur. Quatre autres véhicules seront affrétés et chargés de matériel. Un ancien bus du réseau de transport Ginko à Besançon sera également acheminé à la frontière ukrainienne puis donné à un hôpital pour servir d’unité mobile de diagnostic. Pour rejoindre l’Ukraine par la route, il faut compter 2.800 km de trajet, 24 à 36 heures de route. Huit bénévoles de l’association de Franche-Comté réaliseront ce nouveau trajet vers l’Ukraine en guerre depuis deux ans et demi.

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine n’en finit pas de faire des victimes. Le bilan de cette guerre sur le sol ukrainien est difficile à chiffrer. En date de novembre 2023, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, estimait à plus de 28 000 victimes civiles enregistrées, dont plus de 10 000 décès, parmi lesquels plus de 540 enfants, selon le HCDH. Le chiffre réel est très probablement beaucoup plus élevé.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité