Augmentation de la pauvreté : les Restos du Cœur du Doubs obligés de diminuer l'aide alimentaire par personne

Dans le Doubs, il y a 2.000 personnes en plus qui bénéficient de l'aide alimentaire des Restos du Coeur au cours de cette saison 2023/2024 soit au total 10.000 bénéficiaires. La hausse du nombre de repas distribués contraint les Restos du Coeur de rationner les paniers.

"Du jamais vu". D'après les bénévoles des Restos du cœur, la situation est inédite. Pour faire face à l'augmentation du nombre de repas distribués, l'association créée par Coluche est obligée de diminuer la quantité donnée à chaque bénéficiaire. 

Dans le Doubs, "on va passer à 1 650 000 repas" explique l'un des responsables des Restos du Cœur du Doubs alors qu'un peu de 1 300 000 repas l'ont été lors de la dernière campagne. 

Les bénéficiaires, rencontrés par nos journalistes Norbert Evangelista et Guillaume Soudat, comprennent cette décision et les bénévoles soulignent que "ce n'est pas facile de dire -non- mais l'essentiel est de pouvoir donner quand même".

Dans le Doubs, il a été décidé de ne distribuer que quatre repas par personne par semaine au lieu des six habituels. 

Augmentation de la pauvreté

Depuis plusieurs mois, les associations de lutte contre la pauvreté alertent sur une forte hausse des demandes d'aide. La fragilisation d'un public "sur le fil" ou déjà précaire, frappé de plein fouet par l'inflation, explique cette augmentation des demandes. 

Le taux de pauvreté a progressé de 0,9 point à 14,5% en 2021, en France, a annoncé mardi 15 novembre 2023 l'Insee. L'institut de la statistique rappelle que les prix de l'alimentation ont bondi l'an dernier de 6,8% et ceux de l'énergie de 23,1% .

Antoine Aumônier, délégué du Secours Catholique dans la région, constate que les pauvres sont de plus en plus pauvres. “Il y a une féminisation de la pauvreté. Et cela s’accentue en 2023". Les exemples ne manquent pas. “Il y a des femmes âgées en milieu rural qui ne s’en sortent pas avec 961 euros de minimum vieillesse. Le pouvoir d’achat se transforme pour elles en pouvoir de survivre” dit-il.
Les jeunes femmes souffrent aussi de la précarité. Le nombre de familles monoparentales augmente. Dans le secteur de Belfort-Montbéliard, elles sont passées de 8 à 12%. 

"Cela devient compliqué"

En France, L'association Les Restos du Cœur assure 35% de l’aide alimentaire en France. Le responsable de La Croix-Rouge à Besançon confirme également cette nécessité de diminuer la quantité de denrée distribuée dans les paniers. La Croix-Rouge constate une augmentation de 30 à 35% des demandes d'aides alors que les grandes surfaces donnent moins de produits. Les magasins vendent désormais leurs produits "dates courtes" au lieu de les donner aux associations. Pour le responsable de la Croix Rouge du Doubs, Patrick Boccara, "cela devient compliqué".

Appel aux dons

En septembre 2023, L'association Les Restos du Cœur annonçait que, pour combler le déficit en 2023, l’association nationale a ainsi besoin de 35 millions d’euros supplémentaires, sans quoi "les Restos du cœur pourraient mettre la clé sous la porte d'ici à trois ans", d’après son président Patrice Drouet.

Dans le Doubs, les 11 et 12 novembre 2023, une vente de deux tableaux de Charles Belle a rapporté 20 000 euros ce qui permettra de distribuer 20 000 repas supplémentaires.

Chaque année, les Restos du Cœur disposent d'un budget de fonctionnement d'environ 200 millions d'euros par an provenant de donateurs particuliers, d'entreprises et d'aides publiques de l'État et de l'Union européenne.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité