Avortement : à Besançon, nouvelle manifestation de soutien aux femmes américaines

Publié le
Écrit par Aurore Briffod

Ce samedi 2 juillet, à 11 heures, un nouveau rassemblement a eu lieu place de la Révolution à Besançon. Un appel à la mobilisation pour demander un renforcement de la protection de l’IVG en France mais aussi pour soutenir les femmes américaines.

Mot d’ordre : être vêtu de noir et muni d’un cintre à la main. Les collectifs Nous Toutes 25 et Collages Féministes Besançon ont appelé le plus grand nombre à se mobiliser une semaine après la révocation du droit fédéral à l’avortement aux Etats-Unis. Ce rassemblement d'une centaine de personnes visait à soutenir les femmes américaines mais aussi protéger l’IVG en France. Prises de paroles et chants féministes ont ponctué cette mobilisation. 

Les manifestants étaient invités à brandir un cintre. Comme les aiguilles à tricoter, cet objet est l’un des instruments utilisés pour mettre fin à des grossesses non-désirées dans des pays où l’IVG est interdite. Le cintre est donc devenu un symbole des militants pour dénoncer l’avortement clandestin.

En début de semaine déjà, Besançon s’était mobilisée à l’appel de la maire EELV. Lundi 27 juin, Anne Vignot avait appelé "toutes les Bisontines et tous les Bisontins à se rassembler en soutien aux femmes étasuniennes, au nom de la liberté à disposer de son corps".

Pour rappel, vendredi 24 juin, la Cour suprême des Etats-Unis à renverser l'arrêt Roe v. Wade de 1973 qui garantissait le droit à l'avortement sur l'ensemble du territoire. Une majorité de juges ont estimé que "la Constitution ne fait aucune référence à l'avortement et aucun de ses articles ne protège implicitement ce droit". Conséquence : chaque Etat est désormais libre d'interdire ou de limiter l'accès à l'interruption volontaire de grossesse.