• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : 40 lits supprimés et crise au centre pour personnes âgées des Tilleroyes

© Fabienne Le Moing - France Télévisions
© Fabienne Le Moing - France Télévisions

Faute de médecin gériatre, un service a été supprimé et donc 40 lits fermés dans cet établissement qui accueille des personnes âgées en convalescence. "Manque de gériatres en France" dit la direction. "La faute au management qui fait fuir les médecins" rétorquent les syndicats...

Par Catherine Eme-Ziri

Que se passe-t-il au centre de soins des Tilleroyes à Besançon ?

Cet établissement chargé d'accueillir les personnes âgées en convalescence compte normalement 6 médecins gériatres. Sur les 6 gériatres, 3 sont partis. Dans une autre ville, en longue maladie ou encore en retraite. Conséquence : l'ARS (Agence Régionale de Santé) a obligé les Tilleroyes à fermer une unité ainsi que la moitié d'une autre. Donc, une quarantaine de lits a été supprimée sur les 200 que compte la structure. Ces suppressions n'arrangent pas l'hôpital Minjoz de Besançon contraint de garder des patients qui pourraient très bien être accueillis dans ce centre de soins de suite.

Selon la direction, cette situation s'explique par un manque chronique de médécins gériatres en France. Rien qu'en Bourgogne - Franche-Comté, 20 postes seraient vacants.

Mais les syndicats ont une autre explication. Ils dénoncent le "management brutal" du directeur de l'établissement. Il est accusé de vouloir casser l'organisation des services, d'épuiser les équipes et de faire fuir les médecins.


  
Besançon : crise au centre de soins des Tilleroyes
Reportage E.Rivallain et F.Le Moing avec Laurent Mouterde Directeur du centre de soins des Tilleroyes Edith Gerber Secrétaire CHSCT

   

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus